Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 28, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Temps des humbles

1 octobre 2020 |
SERIE
Le Temps des humbles - Chili 1970-1973
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
25 €
DATE DE SORTIE
18/06/2020
EAN
2368461469
Achat :

Avec Là où se termine la terre, Désirée et Alain Frappier racontaient, à travers la jeunesse de Pedro, un quart de siècle d’histoire chilienne, jusqu’à l’élection de Salvador Allende. Le duo poursuit sa saga chilienne avec Le Temps des humbles, qui dépeint les trois années au pouvoir de l’Unité populaire (UP), la coalition menée par Allende. Mille jour de gouvernement socialiste, de septembre 1970 au coup d’État de Pinochet en 1973.

TempsdesHumbles 4Ce « bref interstice conquis par les humbles » est incarné par Soledad. Elle est l’une des neuf enfants d’une famille de paysans pauvres, des sin casa, vivant dans des habitations de fortune en périphérie de Santiago. Soledad a 15 ans lorsque sa famille rejoint une toma, une occupation illégale de terrain, dans l’espoir d’obtenir un logement décent. Elle y fait son éducation politique, y rencontre l’amour, Ricardo, y donne naissance à deux enfants. Le couple s’implique dans la vie du campement, et dans la mobilisation collective des classes populaires, qui portera Allende et l’UP au pouvoir.

Soledad raconte « les espoirs enfouis sous dix-sept années de dictature ». Elle décrit les luttes des ouvriers ou des autochtones Mapuches, la joie de la victoire, l’énergie révolutionnaire ; puis les premières mesures de justice sociale : des logements pour les sin casa, l’école et la littérature accessibles à toutes et tous, l’augmentation des salaires, la distribution d’un demi-litre de lait par enfant chaque jour…

TempsdesHumbles 3Elle détaille aussi les forces à l’œuvre pour déstabiliser le gouvernement : les chrétiens démocrates et la droite, les médias conservateurs, les milices d’extrême-droite, les femmes bourgeoises, les chefs d’entreprise et les militaires… Tous soutenus par les États-Unis et la CIA qui financèrent le coup d’état. Le récit oscille entre l’espoir extraordinaire suscité par l’union des « humbles », et la terrible sensation d’un coup d’état inéluctable.

Les Frappier mêlent une fois de plus, avec brio, le récit personnel à l’histoire politique et sociale d’un pays. Le texte de Désirée Frappier, poétique et puissant, permet de faire entendre la voix des « humbles », leur volonté de vivre, d’aimer et de résister face au mépris des classes supérieures.

Le récit est servi par un dessin d’apparence simple, mais d’une grande richesse. Le noir, le blanc et toutes les nuances du gris nous entraînent dans le bouillonnement des années Allende. Les scènes nocturnes sont particulièrement réussies, rendues par des aplats de noirs parsemés de lumière. Alain Frappier alterne entre reproductions détaillées d’images d’époque, paysages brumeux, foules chantantes et portraits épurés. Au milieu d’un récit souvent dense, les réflexions mélancoliques de Soledad, restituées dans une ambiance presque fantomatique, permettent de respirer avant de reprendre le fil de la grande Histoire.

Le Temps des humbles est un récit brillant et captivant, profondément mélancolique, une invitation à la lutte sous la forme d’un splendide roman graphique.

TempsdesHumbles 5

Publiez un commentaire