Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les + du blog : VENTE AUX ENCHERES

14 décembre 2006 |

DROUOT : JIJE PASSE LE MUR DU SON

Interviewé sur bodoi.info le 1er décembre, Christophe Fumeux revient sur la vente Pratt et franco-belge qu’il organisait, salle Drouot, le samedi 9 décembre. Vente qui, semble-t-il, a sérieusement concurrencée l’opération Bédéthon se déroulant le même week-end à Rambouillet sous l’égide de Marc Bourgne, le dessinateur de Barbe rouge et Frank Lincoln (dossier dans BoDoï 102) : sur le Net, certains racontaient avoir quitté Rambouillet pour assister à la vente Pratt.


Christophe FUMEUX : « Quelle journée ! La salle était pleine et pratiquement tous les lots de la collection Pratt mise en vente sont partis à leur estimation ou au-dessus. Les seuls objets qui n’ont pas marché, ont été les Pixi et autres montres à gousset. Moralité, les amateurs étaient venus voir du Pratt et non des produits dérivés de l’univers de Pratt. C’est logique. La partie franco-belge a fait le plein également mais avec… un changement complet de public en l’espace d’une pause de 10 minutes. Comme je le disais dans l’interview qu’a publiée Bodoi.info avant la vente, la grande majorité des amateurs de Pratt ne connaissent pas le franco-belge et vice-versa. Nous avons reçu des ordres d’achats de toute l’Europe (de Madrid à Oslo) et la moitié des personnes présentes cet après-midi à Drouot venaient de l’étranger.
« Quelques prix ? Côté Pratt, les montants atteints étaient en général proches de ceux estimés. Le portfolio Grenadiers (estimé 4 900 euros) a été adjugé 4 000 (4 800 avec frais), l’aquarelle Scène de bar à Djibouti (estimée 7 500 euros) est partie à ce prix (9 000 avec frais). Au milieu de tout cela, le vendeur de cette collection unique s’était placé au fond de la salle et s’est amusé à regarder trente années de collection disparaître en deux heures. Cela avait l’air de le réjouir, de voir autant de monde venu pour cette dispersion. Pour lui, c’était une étape nécessaire pour tourner la page.
« Côté franco-belge, certaines pièces ont pulvérisé leur cote. Ainsi, l’illustration en couleurs de Jijé annonçant l’arrivée de Tanguy et Laverdure dans le Journal de Tintin en 1973 (estimée 750 euros) a été adjugée 4 100 euros (5 000 avec frais) et les Reiser très grands formats et en couleurs, Je sens tes lunettes ! et La masturbation rend sourd (estimés 500 euros), sont partis à 1 100 (1 350 TTC).
« Rendez-vous bientôt pour une nouvelle vente ! ».

Tags

Publiez un commentaire