Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 17, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les éditeurs de mangas élargissent leur lectorat

25 mai 2018 |

Deux éditeurs ont chacun lancé un nouveau label, qui, à côté de leur catalogue rentable et chargé en mangas, leur permettra de se concentrer sur tout ce qui a trait à la pop culture japonaise.

Logo Mana BooksLe groupe AC Media (Ki-oon, Lumen) a ainsi créé Mana Books en souhaitant mettre sur le devant de la scène le jeu vidéo dans toute sa diversité éditoriale. Cet éditeur propose notamment des beaux livres, essais, artbooks, comics et mangas dérivés de jeux vidéo cultes, dans des éditions qualitatives de tout format. On y trouve déjà des livres dérivés de licences fortes comme Final Fantasy, Metal Gear Solid ou Overwatch.
 
Logo KuropopDe son côté, Fleuve noir (Kurokawa) a lancé Kuropop. Si pour l’instant seulement deux livres seulement sont parus dans cette collection (La Magie du rangement illustrée), l’éditeur annonce une diversité plus marquée que son confrère, en visant la culture populaire nippone et pas seulement le jeu vidéo. L’éditeur a déjà annoncé l’arrivée pour 2018 de titres porteurs comme Nier : Automata et Goblin Slayer.

Revenons sur deux ouvrages singuliers parus récemment : Traits de famille et Quand le manga réinvente les grands classiques de la peinture. Ces deux beaux livres cartonnés en grand format, loin de tout ce qu’on a l’habitude de voir chez les deux éditeurs de mangas, sont en couleur et de belle facture. S’ils n’ont pas de lien direct avec le manga ou l’animation, ils s’en rapprochent un peu, notamment par leur thématique et leur dessin. Deux ouvrages très différents, qui apportent leur propre vision de l’échange, l’apprentissage et de la transmission et qui devraient plaire aux amateurs de dessin et d’art.

Traits de famille

Traits de famille CouvCréation de Kuropop qui inaugure sa toute nouvelle collection, cet ouvrage à six mains dévoile le travail d’un père et de ses deux fils qui partagent leur amour du dessin, entre découvertes et réappropriations. Le paternel n’est pas un inconnu du monde de l’animation, puisqu’il s’agit de Thomas Romain. Travaillant dans le milieu depuis plus de 15 ans, il a notamment été co-créateur et directeur artistique de Ōban Star-Racers et designer des vaisseaux de Space Dandy.

Cette œuvre a démarré suite à un dessin en apparence anodin du fils ainé. Intrigué par celui-ci, Thomas Romain a eu envie de le reproduire pour pousser les idées de son garçon à leur paroxysme, grâce à son expérience et à ses compétences de dessinateur professionnel. À partir de cette première tentative, le papa et ses deux fils se sont laissé entraîner dans le jeu de cet échange dessiné et ont peu à peu pris l’habitude de se surprendre et se dépasser l’un l’autre. On sent aux différents commentaires qui accompagnent leurs travaux que cet exercice, qui n’était au départ qu’un jeu, leur est progressivement devenu important, chacun y trouvant à sa manière du plaisir, mais aussi de quoi échanger et progresser.

Traits de Famille 112p 190x236 CC2018 Fogra 47L.inddLes dessins proposés, s’ils sont tous clairement inspirés de la pop culture japonaise, présentent tout de même une grande diversité : des êtres mignons rappelant Miyazaki, de grands robots inspirés des mecchas, des héros semblant sortis d’écran de télévision, des créatures fantastiques… Au fur et à mesure de leur avancée, les dessins des enfants évoluent et le père se plait à élargir leurs visions sans les trahir.

Débuté sur les réseaux sociaux, le projet s’est développé avec une chaine YouTube reprenant leur processus de création, puis à présent un livre. Celui-ci reprend les dessins originaux, mais propose aussi des inédits, des croquis, un passage côté coulisses et quelques illustrations bonus.

Un bien bel ouvrage qui prône le partage, l’amour du dessin et la transmission. À lire dans l’ordre chronologique pour se rendre compte de l’évolution, ou à picorer au gré du feuilletage.
Traits de Famille 112p 190x236 CC2018 Fogra 47L.indd

 

Quand le manga réinvente les grands classiques de la peinture

Quand le manga reinvente Couv
Derrière ce titre trompeur, il n’est pas question de planches de BD, mais bel et bien de réinterprétations de peintures classiques via le prisme de la culture graphique de l’imaginaire japonais. À l’image du tableau La Jeune fille à la perle de Johannes Vermeer et de sa « réinvention » par un artiste japonais que l’on peut voir sur la couverture, l’ouvrage fonctionne toujours sur le même principe : un artiste issu du jeu vidéo, de l’animation, ou tout autre domaine lié à l’entertainment japonais, présente sa propre vision d’une célèbre toile.

Les peintures présentées et réinventées ici sont diverses. On y croise des toiles de Gustav Klimt, Van Gogh, Claude Monet, Sandro Botticelli en passant par Pablo Picasso. Uniquement composé de réinterprétations en peintures numériques, cet ouvrage a pour volonté de créer un lien entre les peintres classiques et leurs pendants actuels.

Quand le manga reinvente 1Avec un fond pédagogique clair, l’ouvrage présente les principaux courants artistiques du paléolithique à nos jours, et donne des informations sur chaque œuvre relatée. Si tous les dessins produits ne sont pas à la hauteur des attentes (certains semblent juste singer la scène originelle ou rentrent trop dans les clichés du « dessin manga ») ou sont simplement anecdotiques, une bonne partie des productions est particulièrement réussie.

Quand le manga reinvente 1Certaines toiles parleront à tous, d’autres seront certainement des découvertes, ce qui ajoute un intérêt à l’ouvrage. En plus de faire découvrir les classiques au jeune public qui est habitué au dessin connoté manga, espérons qu’il attire aussi les amateurs d’art curieux de découvrir des artistes japonais contemporains. Car, servi par un joli format à l’italienne sobre et moderne, cet exercice de style qui va plus loin qu’un simple travail de copie. Certains tableaux attirent l’œil, surprennent, innovent, subliment et font même réfléchir sur l’œuvre originale. À découvrir.

Quand le manga reinvente 2

_________________
Traits de famille.
Thomas Romain et ses deux fils Itsuki, Ryunosuke.
Kuropop, 116 p., 17,90 €, 8 mars 2018.
© 2018 Itsuki, Ryunosuke, Thomas ROMAIN / KuroPOP / Univers Poche

_________________
Quand le manga réinvente les grands classiques de la peinture.
Collectif.
Mana Books, 112 p., 17 €, 8 mars 2018.
© Enpitsu Club, sideranchi, 2016 – All rights reserved. Original Japanese edition published by Side Ranchi, Inc.

 

Traits de famille :
Traits de Famille 112p 190x236 CC2018 Fogra 47L.inddTraits de Famille 112p 190x236 CC2018 Fogra 47L.indd

 

Quand le manga réinvente les grands classiques de la peinture :
Quand le manga reinvente 4Quand le manga reinvente 3

Publiez un commentaire