Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« Les Enfants Loups Ame et Yuki »: un (presque) excellent film de Mamoru Hosoda

24 juin 2013 |

Les Enfants Loups Ame et Yuki, le nouveau film d’animation de Mamoru Hosoda, est désormais disponible en DVD et Blu-ray. Considéré comme le porte drapeau des jeunes réalisateurs du cinéma d’animation, cet artiste cristallise à lui seul pas mal d’espoirs quant à l’avenir du dessin animé japonais. Après l’émouvant La Traversée du Temps, et le fougueux et dantesque Summers Wars, ce troisième film confirme-t-il les espoirs placés en lui ? Oui ! Enfin… presque.

enfants_loups_afficheUn grand débat fait rage depuis des années dans le milieu du cinéma : qu’est-ce que le « style » ? En France, on se pose cette question depuis la Nouvelle Vague. Ainsi une même scène écrite sur papier pourra être filmée de différentes manières: de façon académique et neutre, privilégiant le texte; caméra à l’épaule, impliquant émotionnellement le spectateur; ou plus épique et esthétique, avec moult filtres et ralentis… Et le style divise : pour certains, il est vulgaire (car populaire), la belle image serait synonyme de vacuité; pour d’autres, le style est l’identité forte d’un cinéaste. Entre posture intellectuelle et émotion plus viscérale, rares sont les auteurs à pouvoir combiner… Enfin, on peut aussi arguer que le style s’impose selon le type d’histoire que l’on veut raconter, tout en prenant des risques : filmer une guerre esthétique (Apocalypse Now), ou de la science fiction réaliste (2001, L’Odyssée de l’Espace). Une fois dit cela, où se situe Mamoru Hosoda avec son dernier film ?

Eh bien, à la croisée des chemins… pour un résultat hybride, à l’image des deux enfants du titre. Hosoda choisit d’abord une histoire fantastique : une jeune femme tombe amoureuse d’un homme loup qui mourra prématurément, la laissant seule avec deux enfants hybrides en quête d’identité dans notre société actuelle, où la différence est source de peur chez l’autre. La narration est plutôt neutre et lisible, et seules quelques scènes prennent une réelle ampleur cinématographique lors de plans d’escapades champêtres épiques (comme la scène de la course dans la neige, superbe, mise en vedette dans toutes les bandes annonces du film).

enfants_loups1Hélas, ce parti pris de sobriété désamorce quelques séquences que l’on sent porteuses d’émotions, mais qui peinent dès lors à nous émoustiller. On se demande alors ce que ces mêmes scènes auraient donné si elles avaient mises en forme par des réalisateurs plus « marqués » comme Makoto Shinkai (5 centimètres par seconde), ou le déjanté Akiyuki Shinbo (Bakemonogatari), voire des vieux de la vieille comme le duo Sugino/Dezaki (Rémi sans Famille, Cobra). Certains rétorqueront alors que cette neutralité est une marque de pudeur, sans démonstration esthétique, et donc évitant de tomber dans un pathos de mauvais aloi.

Ensuite, Mamoru Hosoda nous montre des personnages très simplifiés, sans ombre, au contraire de ce qui se fait d’habitude dans le dessin animé nippon. En contrepartie, l’animation est d’une grande qualité, les gestes d’un naturel confondant et touchant. Les scènes intimistes sont tendres, et les parents visionnant ce film ne pourront s’empêcher de sourire devant les « exploits » de ces galopins à fourrure, tant leurs mimiques leur sembleront familières !

enfants_loups3

En conclusion, le credo du réalisateur semble avoir été 50/50, pour un résultat lorgnant vers une forme consensuelle 100% grand public qui laisse perplexe. Ne vous y trompez pas, Les Enfants Loups Ame et Yuki est un très bon film, avec un fond intéressant et sensible. C’est au niveau même de la forme que l’on est plus circonspect… Alors on rit, on verse sa petite larme, on passe en revue toute la palette d’émotions que peut ressentir un ado, un parent, un ami, un amoureux. Mais l’on se dit aussi que cela aurait pu être tellement plus fort, tellement mieux. Mais le mieux n’est il pas l’ennemi du bien ?

Enfin à noter que pour la sortie du long-métrage, l’éditeur Kazé publie également une adaptation manga plutôt réussie et fidèle au film, dessinée par Yû, une jeune dessinatrice dont c’est le premier manga. Celle-ci s’en tire haut la main et réussit à donner ce fameux souffle, cette émotion enfin libérée manquant parfois au film. Un complément bienvenu en somme.

Kara

________________________

Les Enfants Loups Ame et Yuki.
Film de Mamoru Hosada, en DVD (20 €) et Blu-Ray (25€), juin 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Les Enfants Loups Ame et Yuki.
Série en trois tomes, dessinée par Yû. Kazé Manga, 7,99 €, T1 le 5 juin 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Image © Studio Shizu NTV

________________________


Le nouveau film de Mamoru Hosoda en avant… par KZPLAY

Publiez un commentaire