Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

L’expo Astérix à la BNF! : visite en images

28 octobre 2013 |

Depuis 2011, elle possède les planches originales de trois albums d’Astérix (Astérix le Gaulois, La Serpe d’or et Astérix chez les Belges), données par Albert Uderzo. Logique donc que la BnF se penche sérieusement sur le petit Gaulois hargneux. Elle lui consacre jusqu’au 19 janvier 2014 une exposition opulente et intéressante, baptisée Astérix à la BnF ! — et dont la temporalité coïncide heureusement avec la sortie du 35e album de la série, réalisé par Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, qui bénéficie du lancement d’un blockbuster hollywoodien.

asterix_1Imaginée par la commissaire Carine Picaud, conservatrice en charge de la réserve des livres rares, l’expo rappelle d’abord les origines de la série, à travers les débuts de ses créateurs — leur admiration pour les œuvres de Walt Disney ou les Pieds Nickelés ; la création de Clopinard ou Zidore pour Uderzo ; l’expérience de Goscinny auprès de Harvey Kurtzman, futur créateur de Mad Magazine ; le lancement de leur série commune Oumpah-Pah… Et, enfin, l’élaboration d’un phénomène hexagonal pour répondre à la demande de Pilote, qui cherche à remplir ses pages. La première planche d’Astérix le Gaulois paraît le 29 octobre 1959, signant le début de longues aventures comiques. De somptueuses archives et reproductions (photos, dessins, notes manuscrites, premières esquisses, scénario de planche…) illustrent cette genèse. Elles sont rapidement enrichies d’objets muséaux (tableaux, sculptures…) d’époque gauloise ou évoquant la Gaule, qui approfondissent le sujet.

On se retrouve ensuite plongé dans le village gaulois qui résiste vaillamment à l’empire romain. Là aussi, les planches originales et reproductions (ou agrandissements de cases et personnages) sont légion. Elles accompagnent des descriptions fournies et amusantes des protagonistes. On passe ensuite à l’exploration du « phénomène médiatique », des adaptations cinématographiques, des produits dérivés… Là aussi avec une profusion d’objets. Place ensuite à davantage de ludisme, encore, avec un focus sur les outils utilisés par les auteurs pour concocter une série brillante et amusante — le visiteur peut s’amuser à retrouver les locutions latines utilisées, les célébrités caricaturées, etc. Enthousiasmante et impressionnante, l’expo bénéficie d’une belle scénographie, simple et vivante. Comme son sujet, elle pourra toucher tous les publics : chacun y dénichera un niveau de lecture différent, et satisfaisant.

asterix_2

asterix_3

asterix_4

asterix_5

asterix_6

asterix_7

asterix_8

asterix_9

asterix_10

asterix_11

asterix_12

asterix_13

asterix_14

asterix_15

asterix_16

asterix_17

asterix_18

asterix_19

asterix_20

asterix_21

asterix_22

asterix_23

asterix_24

asterix_25

asterix_26

asterix_27

asterix_28

asterix_29

asterix_30

asterix_31

asterix_32

asterix_33

asterix_34

asterix_35

asterix_36

asterix_37

asterix_38

asterix_39

asterix_40

—————————————–

Exposition Astérix à la BnF
Jusqu’au 19 janvier 2014, à la Bibliothèque nationale de France, Quai François Mauriac, 75013 Paris. Mardi-samedi 10h-19h, dimanche 13h-19h. Tarif : de 5 à 7 €.

Catalogue Astérix de A à Z
Ouvrage collectif sous la direction de Carine Picaud.
Hazan/BnF, 35€, le 9 octobre 2013.

Photos © Laurence Le Saux pour BoDoï.

———————————————

Commentaires

  1. neal

    Ravie de pouvoir apercevoir cette exposition.
    Pour info alors que l’on peut rentrer dans les musées avec des bagages que l’on laisse au vestiaire ce n’est pas possible à le BNF.
    De passage à Paris cette semaine nous n’avons donc pas pu visiter l’exposition….
    Peut être qu’elle est réservée aux parisiens de souche ?

Publiez un commentaire