Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 25, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Inconnu

30 novembre 2017 |
SERIE
L'Inconnu
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
27 €
DATE DE SORTIE
07/09/2017
EAN
B06ZZ5RVS1
Achat :

linconnu_imageHélène a passé la quarantaine et gère une boutique de mode. Elle aurait aimé un enfant avec son prof de mari, mais ça ne s’est pas fait. Alors quand elle découvre, dans une cabine d’essayage, un nouveau né abandonné, elle ne dit rien à personne et commence à l’élever dans la réserve du magasin. Elle s’éclipse donc régulièrement du domicile conjugal, prétextant de promener le chien qu son mari lui a offert pour calmer ses pulsions maternelles. Parallèlement, on suit deux jeunes filles qui n’ont pas froid aux yeux (ni au reste). Mais l’une d’elle perd pied quand elle se rend compte qu’elle est enceinte.

Anna Sommer n’avait plus réalisé de bande dessinée depuis longtemps. L’artiste suisse, auteure de Tout peut arriver ou d’une apparition dans La Maison close de Ruppert et Mulot, s’était concentrée sur d’autres facettes de son travail plastique (voir Les Grandes Filles). La revoilà avec une histoire contemporaine glaçante, qui dépasse largement le vaudeville que le résumé pourrait laisser entrevoir. Oui, il est question d’adultère, de crise de la quarantaine, d’expériences sexuelles, d’interrogations adolescentes… Mais la présence du bébé, désiré par l’une, rejeté par l’autre, donne une dimension tragique à l’ensemble. Celle du petit chien apporte une touche absurde, quasi fantastique. La BD se mue ainsi en petit théâtre à la fois étrange et réaliste, aux dialogues délicatement ciselés et aux scènes expurgées de tout élément inutile. Le trait fin d’Anna Sommer, sans ombre, sans case, sans hachure, accentue le côté clinique de la représentation, sans toutefois annihiler toute empathie. Et la construction, en deux arcs temporels décalés qui se rejoignent, offre une lecture complexe à suspense. L’ensemble se révèle extrêmement troublant, et on se dit qu’on aimerait lire plus souvent des BD d’Anna Sommer.

Publiez un commentaire