Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 15, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Où en est la BD numérique ? Zoom sur Professeur Cyclope

30 janvier 2013 |

Les projets de bande dessinée numérique seront à l’honneur au prochain Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, à travers plusieurs rencontres et conférences. Et 2013 sera l’année de toutes les expériences et initiatives d’auteurs. Pour bien mesurer ce qui nous attend, BoDoï propose un petit tour d’horizon des projets existants ou en développement. Après BD NagMauvais Esprit, et La Revue dessinée, quatrième étape : Professeur Cyclope.

cyclope_logoFabien Vehlmann, scénariste doué et prolifique (il a notamment signé le dernier Spirou, avec Yoann), est une des têtes pensantes (et un des multiples petits bras musclés) du Professeur Cyclope, revue mensuelle de bandes dessinées exclusivement numérique, dont le premier numéro est attendu pour début mars. Mais il n’en est pas à sa première tentative de diffusion de bandes dessinées sur les écrans. « J’avais participé à la plateforme 8Comix, en y publiant gratuitement, avant sa sortie papier, L’Île aux 100000 morts dessinée par Jason, raconte-t-il. 8Comix était une expérience pour voir si la gratuité de la BD en ligne était l’ennemi absolu. Elle ne l’est pas, mon album s’en vendu raisonnablement ensuite, le Portugal de Cyril Pedrosa, également diffusé là, a été un vrai succès de librairie. Après, ce site manquait sans doute d’une ligne éditoriale claire, d’un concept général mieux défini. La réfléxion sur les questions numériques s’est poursuivie, dans l’idée d’avancer vers une vraie proposition éditoriale, avec Gwen de Bonneval, Cyril Pedrosa, Brüno et Hervé Tanquerelle. »

cyclope1_couvPuis le marché des tablettes a commencé à décoller. « Les habitudes de lecture sur écran vont changer avec ce format qui se rapproche de très près de celui des mangas ou des romans graphiques. L’arrivée des tablettes a été primordiale dans notre réflexion. » Tout comme le feuilleton en ligne Les Autres Gens. « Thomas Cadène, son créateur, a été un pionnier, qui a montré qu’avec un mono-produit de qualité, il était possible de fidéliser environ 1500 personnes pendant deux années, reprend Fabien Vehlmann. J’ai vraiment de l’admiration pour ce qu’il a accompli. » Dès lors, l’idée de créer une revue numérique qui soit à la fois de la BD haut de gamme et un divertissement de qualité devient le crédo de Vehlmann et ses confrères. Le rythme mensuel s’impose aussi assez vite, mais reste une montagne de questions techniques et juridiques à régler…

Et des partenaires à trouver. Une levée de fonds est en cours (quasi bouclée) par la société créée par les auteurs (Silicomix). Mais le partenaire n°1 est trouvé : ce sera la chaîne de télé Arte. « Dans un modèle de coproduction, nous sortirons une version allégée du magazine (un peu plus de la moitié), lisible sur le site arte.tv et sur tous supports numériques, disponible durant un mois complet. La version intégrale, également sur tous supports, sera payante, moins de 5 € l’unité. Des formules d’abonnement, package, etc. seront aussi proposées. En équivalent BD papier, dans un format roman graphique, vous aurez environ une centaine de pages de bandes dessinée à lire tous les mois! »

cyclope_sommaireRécits courts, séries à suivre, même « une rubrique érotique dans laquelle je collecte des histoires de cul qu’on me raconte », ajoute Fabien Vehlmann, seront au rendez-vous du Professeur Cyclope, au contenu clairement ado/adulte et qui cherche des stratagèmes pour passer le filtre de la censure d’Apple par exemple. Des histoires conçues pour être lues sur écran, mais pas seulement. « Le passage à une version papier de certaines séries est tout à fait imaginable, et même souhaitable pour l’équilibre financier du projet global. Car nous avons aussi envie de payer des auteurs pour des projets exclusivement pensés pour l’écran. » Fabien Vehlmann revendique donc un positionnement « à la fois classique et novateur », tant dans le fond que dans la forme. « Il faut que cela reste dans le registre de l’art séquentiel. Pourquoi pas de petites animations, des romans-photos? Et puis, des making of des séries. L’idée est qu’il y ait une part de 100% numérique dans chaque numéro: il ne pourrait pas y avoir un équivalent complet de Professeur Cyclope en version papier. »

Voilà donc un projet terriblement ambitieux et alléchant. Rendez-vous à Angoulême pour en découvrir de larges extraits, et dès le 1er mars pour le voir en entier, avec au sommaire de belles signatures, comme Fabien Nury, Marine Blandin, Hervé Bourhis, Vincent Sorel ou Anouk Ricard notamment.

Commentaires

Publiez un commentaire