Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Prends-moi sec ! °

19 octobre 2011 |

nonprends_moi_sec_couvPar Blonde. Fluide Glacial, 14 €, le 5 octobre 2011.

Les BD d’humour autour d’une profession, d’un sport ou d’un hobby, on connaît. Les éditions Bamboo en ont fait une spécialité, avec des hauts et des bas sur le plan de la qualité, mais souvent des succès commerciaux à la clef. Chez Fluide, on n’est pas allergique à ce genre humoristique, mais on opte en général pour un style différent, plus trash ou, du moins, moins consensuel. prends_moi_sec_image1Alors, quand on découvre un album sur l’escalade subtilement intitulé Prends-moi sec!, on se dit chouette: on va se moquer des pros de la montagne, dans un esprit gentiment grivois et rentre-dedans.

Hélas, il n’en est rien. À aucun moment. Blonde met en scène un insupportable moniteur d’escalade obsédé par Cliffhanger (mémorable film d’action avec Sylvester Stallone), qui initie de non moins pénibles novices à la grimpe, du mur d’entraînement à la falaise impressionnante. Mais la caricature est tellement énorme et si peu originale qu’on ne rit jamais. Et le découpage, entre plates explications pédagogiques de la discipline et séquences narratives poussives, ne fonctionne pas du tout. Côté graphique, on n’atteint jamais de sommet non plus, avec un trait typé jeunesse qui ne colle pas vraiment avec l’ambiance beauf-débile choisie. Au final, la lecture de Prends-moi sect! ressemble à une ascension du Mont-Blanc dans le brouillard : un calvaire sans aucune satisfaction, ni pour les yeux, ni pour les zygomatiques.
bouton_nbd
Achetez Prends-moi sec! sur Fnac.com
Achetez Prends-moi sec! sur Amazon.fr

prends_moi_sec_image2

Publiez un commentaire