Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

Quai d’Orsay #2 ****

13 janvier 2012 |

picto-critique-V3-4orsay_2_couvPar Christophe Blain et Abel Lanzac. Dargaud, 16,95€, le 2 décembre 2011.

Le premier opus de Quai d’Orsay nous a avait bluffés : avec un humour, une précision et un sens de la mise en scène incroyables, Abel Lanzac (le pseudonyme d’un membre de différents cabinets, passé sous les ors du ministère des Affaires étrangères) et Christophe Blain offraient une plongée passionnante au milieu du staff d’Alexandre Taillard de Vorms, calqué sur un certain Dominique de Villepin.

orsay_2_1Avec ce deuxième tome très attendu, les deux complices parviennent à ne pas décevoir. Certes, l’effet de surprise et l’émerveillement de passer en coulisses est moindre. Mais, à nouveau, on se laisse emmener sans réticence au coeur de la machinerie politique.

Personnage prétexte, Arthur Vlaminck, conseiller chargé des langages du ministre, joue toujours parfaitement son rôle de guide au pays des costumes tirés à quatre épingles. Permettant d’assister aux brainstormings pompeux et inutiles, aux moments de chauffe pour pondre un discours qui sera cruellement rejeté, aux coups de gueule du ministre, ou à de rares périodes de détente – une savoureuse séquence de « air guitar » entre Arthur et un collègue. Avec une science graphique jamais démentie, Christophe Blain continue à bluffer par la théâtralité de ses scènes, la justesse de ses mouvements. Dans ce Quai d’Orsay, il n’y a décidément rien à jeter.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

orsay_2

Commentaires

  1. Maurice

    Trop nul, ce mec ne sait même pas dessiner. Demandez lui de faire un Blueberry ou Blacksad, il en est incapable.

  2. Maurice

    Trop nul, ce mec ne sait même pas dessiner. Demandez lui de faire un Blueberry ou Blacksad, il en est incapable.

  3. Vincent

    Sacré Maurice, toujours le mot pour déconner.

  4. Vincent

    Sacré Maurice, toujours le mot pour déconner.

Publiez un commentaire