Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sacha et Tomcrouz #1 – Les Vikings

4 avril 2017 |
SERIE
Sacha et Tomcrouz
ALBUM
Les Vikings - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.95 €
DATE DE SORTIE
22/03/2017
EAN
2302059727
Achat :

sachaEtTomcrouz#1_extraitSacha est un jeune garçon intelligent, un brin prétentieux, mais sa passion et sa curiosité pour les sciences en font un petit inventeur de génie. D’ailleurs, pour son anniversaire, il a demandé à sa mère un rat, histoire d’avoir un compagnon pour mener ses recherches et ses expériences. Mais au moment d’ouvrir son cadeau, surprise, c’est un chihuahua qui bondit du paquet. Guère plus gros qu’un rat, le petit chien fougueux, baptisé Tomcrouz, va s’avérer être ingérable. Impossible à dresser, cette tornade sur pattes ne peut s’empêcher de tout déranger sur son passage. À force de mettre le boxon partout, il va provoquer quelques catastrophes, comme renverser sur lui une étrange gelée fluorescente qui traînait dans le bureau abandonné du père de Sacha. Suite à cet incident, Tomcrouz se retrouve avec un pouvoir incroyable, voyager dans le temps, et il va embarquer bien malgré lui son maître au pays des Vikings.

C’est un cocktail assez étonnant qui nous est servi dans ce premier tome de Sacha et Tomcrouz, une nouvelle série jeunesse qui intègre la remarquable collection Métamorphose. À la fois ludique et farfelue, mais aussi documentée et pédagogique, cette histoire, signée Anaïs Hallard, nous fait voyager dans le temps et nous plonge au coeur d’un village viking. En suivant les péripéties de nos héros, on fait plus ample connaissance avec cette civilisation disparue. Il y a là une double volonté assumée par les auteurs, instruire et divertir, matérialisée par des petites fiches qui viennent se glisser au fil du récit. L’expérience est plaisante, mais le scénario se contente du minimum, sans grande originalité. Graphiquement, on retrouve cette ambiance mystique et poétique propre à la collection dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu. Le dessin et les couleurs de Bastien Quignon sont dépaysants et réussis. Au final, on reste mitigé sur ce début de série, qui a le mérite de surprendre et d’innover un peu. Voyons la suite pour nous forger un avis plus tranché.

sachaEtTomcrouz#1_planche

Publiez un commentaire