Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Séraphin Cantarel #1 – Avis de tempête sur Cordouan

29 septembre 2016 |
SERIE
Enquêtes de Séraphin Cantarel
ALBUM
Avis de tempête sur Cordouan - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
12.50 €
DATE DE SORTIE
17/08/2016
EAN
2756062324
Achat :

Avec un titre inspirant au mieux un avis météo, au pire un mauvais téléfilm, le premier tome d’une série d’adaptation des romans patrimoniaux de Jean-Pierre Alaux s’engageait dans une voie scabreuse. Heureusement, un scénario habile et un dessin réaliste, s’inspirant des visuels des films policiers français des années 70, entraînent le lecteur dans une enquête qui, si elle ne révolutionne pas le genre, est suffisamment captivante.

seraphin_cantarel_imageEn février 1975, Séraphin Cantarel, conservateur en chef des Monuments français, se rend au phare de Cordouan, sentinelle de l’estuaire de la Gironde. Sommé d’évaluer, avec l’aide de son jeune et brillant assistant, les travaux à effectuer pour consolider ce joyau architectural, son travail est interrompu par la mort du fils d’un des gardiens. Cette mort est très vite suivie d’un autre décès étrange… et d’un vol de maquette de bateau par deux individus – copies conformes de Depardieu et Dewaere. Il n’en fallait pas autant pour aiguiser la curiosité des deux experts qui s’improvisent pour l’occasion détectives.

Amoureux du patrimoine français et des ambiances délicieusement noires, nostalgiques des années 70, cette série – qui se poursuivra bientôt dans la baie de Saint-Michel – est plaisante sans pour autant nous entraîner vers des originalités scénaristiques et graphiques stimulantes. De par ses dimensions et sa pagination des plus normées, Avis de tempête sur Cordouan est un album très classique doté, malgré tout, d’une bonne intrigue. 

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Publiez un commentaire