Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 27, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sisyphe le procrastinateur #1

17 mars 2017 |

BoDoï vous propose un nouveau rendez-vous : chaque semaine, retrouvez des strips de « Sisyphe le procrastinateur ». Ou la réinterprétation du mythe antique, qui voit Sisyphe pousser indéfiniment son caillou, à la sauce « j’ai pas vraiment envie, là ». Son auteur, Guillaume Podrovnik, notamment réalisateur des documentaires Pif l’envers du gadget et Lucky Luke, la fabrique du western européen, revient sur ce projet léger, qui pourrait bien s’animer. Enfin, s’il ne procrastine pas trop.

01-caféD’où vient ce Sisyphe ? D’un long moment de procrastination ?

Oui, évidemment. Je suis un champion en la matière. Mais l’idée vient aussi d’une discussion avec le producteur de dessins animés Marc du Pontavice (Xilam), que j’avais rencontré pour mon documentaire sur Lucky Luke. Pour lui, les personnages des Dalton s’évadant inlassablement de prison pour y retourner toujours à la fin sont une version BD du mythe de Sisyphe.

Mais une fois que l’idée est là, il faut s’y mettre.

J’avais fait une première version juste crayonnée, pour le mettre sur Facebook. Après, une fois trouvé le système graphique, j’ai pondu ces strips assez vite. Cela faisait longtemps que je n’avais pas dessiné de manière si intensive. Enfin, intensive…

Le dessin est effectivement minimaliste.

C’est le principe, afin que je produise les gags assez vite. Mais il vient aussi de ma procrastination à aller voir l’ophtalmo : mes lunettes ne sont plus adaptées pour que je dessine à la main. Et ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas vraiment dessiné que je n’avais plus vraiment de matos. Ma tablette graphique me semblait ridiculement petite aujourd’hui. D’où le dessin de type vectoriel, bien plus efficace. C’est une BD de branleur du début à la fin.

sisyphe_couvQu’est-ce qui chez vous provoque la procrastination ?

L’écriture est un truc hyper douloureux chez moi. En phase d’écriture, je peux donc procrastiner vraiment fort et c’est aussi pour ça que mes strips sont parfois un peu désespérés. Je suis un « maniaco-crastinateur ». Pour les trucs administratifs aussi, je procrastine. Je viens juste de m’atteler à des documents vieux de trois ans. Chez moi, c’est comme ça : je procrastine longtemps et après je panique.

Ça doit être dur à supporter pour votre entourage.

Pour les gens qui vivent avec moi, c’est horrible. Je compatis.

Cherchez-vous à publier Sisyphe ?

Oui, je cherche. Mais je viens surtout de signer pour un projet de série animée, avec la société de production avec qui j’avais travaillé sur le docu sur Lucky Luke. Cela faisait longtemps que j’avais envie de faire de l’animation, et voilà l’occasion. Je pense qu’il y a moyen de rigoler en optant pour quelque chose de volontairement « sous-animé » et en jouant sur les codes du dessin animé.

Y aura-t-il d’autres personnages dans Sisyphe ? Et des sujets davantage d’actualité ou politiques ?

Depuis l’élection américaine, j’ai fait une veille comme un fou sur le sujet, pour un projet. Et j’en ai fait une vidéo de sept minutes. Heureusement, Sispyhe arrive comme une bouffée d’air frais dans cette période ultra angoissante où le monde est en train de basculer dans le fascisme. Concernant les autres personnages, la réponse est oui. Yu Gong va arriver : selon une fameuse légende chinoise, c’est le vieux fou qui déplaça la montagne. Un type qui bosse comme un dingue et qui va mettre une honte terrible à Sisyphe, un vrai choc de civilisation. C’est l’idée. Maintenant, faut que je le dessine.

Voici donc deux strips de Sisyphe. Rendez-vous vendredi prochain pour les suivants. Et d’ici là, procrastinez bien !

Images © Guillaume Podrovnik

Sisyphe gabarit v3

03-pluie

 

Publiez un commentaire