Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 19, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Spécimens

15 février 2022 |
SERIE
Le Programme Immersion
ALBUM
Spécimens
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
19 €
DATE DE SORTIE
06/05/2021
EAN
2916383646
Achat :

Qu’il est curieux, le travail de Léo Quiévreux ! Lors de la sortie de Programme Immersion, nous en parlions avec l’auteur, qui annonçait une suite à cette étrange enquête en eaux troubles, mêlant des airs de polars classiques à du cyberespionnage neurologique, qui n’allait rien de moins qu’explorer la mémoire. Suivit donc Immersion, qui consacrait le naufrage de l’expérience de l’agence gouvernementale. Tout semblait terminé et les restes de ce gouffre financier envoyés au broyeur. Et voici Spécimens, inattendu, encore plus indescriptible.

Déjà hyper-habilités au top secret, les personnages agissent cette fois en sous-mains de leurs propres donneurs d’ordre. Alors que de nombreux agents sont restés perdus dans les méandres du programme, ancrés dans la vie réelle dans une salle d’hôpital, Monica X va envoyer ses propres enfants dans un monde encore plus figé. Le programme paraissait déjà apocalyptique, il le devient plus encore, marqué par des détournements d’univers, des bugs et répétitions.

specimen_image1

Les agents missionnés par l’autorité suprême vont donc, avec une mission aussi simple à comprendre que semblant impossible : retrouver leurs pairs et Esperen, qui est sans doute à l’origine des problèmes et s’est créé un monde de rêve dans le cauchemar, lui qui a enfanté dans le programme. Et l’enquête n’est pas si vaine, même si tout semble suspendu et répondant à une logique qui paraît évidente sans jamais vraiment s’expliquer.

Comment tenir trois volumes avec de telles bases scénaristiques ? Il fallait d’une part que le récit soit sacrément ciselé, même s’il apparaît parfois volontairement difficile à saisir (ici un dialogue en italien non traduit, là une étonnante succession d’images quasi abstraites), et, surtout, créer une ambiance indescriptible, qui ne quitte jamais les pages. Quiévreux use d’un dessin brillant jouant d’une rigidité géométrique habilement déviée, pour laisser des compositions envahir l’espace et noyer le lecteur comme l’explorateur. Après les expériences passées, il vient remettre de l’ordre dans cet univers improbable et signe une des séries les plus étonnantes de ces dernières années.

specimen_image2

Publiez un commentaire