Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 4, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

BD à Bastia 2022 : sous le signe du voyage et de la révolte

28 mars 2022 |

Fini les saisons à contretemps, BD à Bastia reprend ses quartiers de printemps ! La 29 édition des Rencontres de la bande dessinée et de l’illustration de Bastia, organisée par le Centre Culturel Una Volta et dont BoDoï est de nouveau partenaire, se tient cette semaine, du 31 mars au 3 avril, et met en avant, comme toujours, auteurs émergents comme confirmés, autour de choix artistiques forts.

bd-a-bastia-2022-afficheMICOLC’est Hugues Micol qui réalise l’affiche de cette édition 2022, et BD à Bastia lui consacre une exposition monographique, intitulée « Mai Sottumessi », c’est-à-dire « Indomptés ». L’accrochage au Musée d’Arts et d’Histoire arpentera principalement les planches du thriller SF Agughia (qui se déroule en Corse), mais aussi celles du western Scalp ou de la plongée dans l’envers du décor d’Hollywood de Black-Out (avec Loo Hui-Phang), et les belles images de Western, paru chez Cornélius.

Révolte de l’intime et ambiance « road-movie » au programme de l’exposition collective « Cammini », qui rassemble des travaux d’Alfred (Come Prima), Nicolas de Crécy (Visa Transit), Alix Garin (Ne m’oublie pas), Ulli Lust (Trop n’est pas assez), Nylso (My road movie) et Didier Tronchet (Le Chanteur perdu). De quoi balayer les mauvais souvenirs du confinement.

Toujours dans le registre de la révolte (contre le patriarcat, l’ordre établi, les violences contre les peuples autochtones…) et du voyage, BD à Bastia a la bonne idée d’exposer le travail d’Elene Usdin (René.e aux bois dormants fut un des chocs de 2021), de Jeremy Bastian (La Fille maudite du capitaine pirate) ou de Juliette Mancini (De la chevalerie, Éveils). Mais aussi les dessins de voyage de Sébastien Lörscher ou les dessins des errances du Cabot-Caboche de Grégory Panaccione d’après Daniel Pennac. Côté jeunesse, on est ravi de la présence de Marie Mirgaine (Dix de plus) et Julia Spiers (Une sieste à l’ombre).

De nombreux auteurs participeront à ce festival pas comme les autres, principalement pour des rencontres publiques et gratuites. Car ici, aucune séance de dédicaces n’est organisée, les signatures se faisant spontanément, au choix des auteurs. À Bastia, on reste indomptés et on respire la BD.

Publiez un commentaire