Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Blessures nocturnes #10 ****

26 juin 2012 |

picto-critique-V3-4blessures_nocturnes_10_couvPar Osamu Mizutani et Seiki Tsuchida. Sakka, 7,45€, le 11 avril 2012.
10 volumes parus sur 10 – Série terminée au Japon.

Le professeur Mizutani continue inlassablement sa double vie : professeur le jour et protecteur de la jeunesse la nuit (lire notre critique des premiers tomes). Il est plus en plus connu car il écrit des livres sur son action auprès des jeunes en détresse. S’il est toujours à leur contact dans la rue la nuit, il est aussi interpellé par ceux qui l’ont lu ou assisté à l’une de ses conférence.

blessures_nocturnes_10_imageDans cet ultime volume, on ne trouvera qu’une seule et même histoire, celle de Jun, une lycéenne qui se drogue et quitte le système scolaire. C’est elle qui prendra contact avec Osamu Mizutani qui va tout faire pour l’aider. Impuissant, il ira même jusqu’à la faire enlever de force par la brigade des stupéfiants pour qu’elle puisse enfin mener une existence normale. S’il s’en veut encore, il se dit que c’était de toute manière la moins pire des solutions… Aujourd’hui, Jun s’en est sortie. Sans prétendre donner des leçons, les pensées et actions du guetteur sont toujours magnanimes, appropriées et humaines. Dans cette histoire comme dans toutes les autres, il se démène pour le bien-être de son prochain, en toute simplicité et humilité.

En plus de l’histoire complète, ce volume propose une interview de Mizutani et de la fameuse « Jun » de l’histoire. On y apprend en détail sa chute dans la drogue, son combat pour en sortir, etc. Portant un message fort plein de bon sens, d’amour et de respect, ce dixième tome de Blessures nocturnes clôt de belle manière l’adaptation en manga de cette vie de dévouement. Une oeuvre bouleversante, tout comme Under the same moon, autre série d’un auteur rare et malheureusement disparu aujourd’hui. Seiki Tsuchida est en effet décédé des suites d’une cirrhose du foie, le 24 avril denier.

YOMAWARI SENSEI © Osamu MIZUTANI, Seiki TSUCHIDA / Shogakukan Inc.

Achetez Blessures nocturnes T10 sur Fnac.com
Achetez Blessures nocturnes T10 sur Amazon.fr
Achetez Blessures nocturnes T10 sur BDFugue.com

Publiez un commentaire