Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 24, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Des chauves-souris, des singes et des hommes

23 février 2018 |
ALBUM
Des chauves-souris, des singes et des hommes
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
01/02/2018
EAN
2075084297
Achat :

chauvesourissingeshommes_extrait2Bienvenue au Congo, sur les bords de la rivière Ebola, dans un petit village niché au milieu des manguiers. Olympe, une fillette solitaire, vient de voir son après-midi s’illuminer. Elle est tout heureuse, elle vient de recueillir un adorable bébé chauve-souris dont elle va pouvoir s’occuper. Les garçons du village, eux, viennent tout juste de rentrer d’une nuit de chasse. Ils exhibent fièrement la dépouille d’un immense dos argenté. L’ont-ils abattu ou juste ramassé ? Peu importe, le village est en ébullition, un festin de viande de brousse boucanée se prépare. Mais les apparences sont trompeuses, un mal insidieux rôde. Le vin de palme coule à flots, les hommes dansent, personne ne le sait encore, mais une menace sourde et rampante s’apprête à déferler sur la région. Le virus guette, le pire se prépare, Ebola est juste là.

Adaptée du roman éponyme de Paule Constant, Des chauves-souris, des singes et des hommes est une bande dessinée poignante et troublante. Au premier abord, on pourrait s’attendre à découvrir un roman graphique plein de vie. En effet, le dessin coloré, naïf et brut de Barroux plante un décor africain plutôt accueillant, entre terres rouges et végétation luxuriante. Puis on entre dans l’histoire, et on assiste, impuissant, à la naissance et à la propagation d’une des plus virulentes épidémies de ces dernières années. Le récit est fort, les mots sont pesés, ciselés et chaque phrase contribue à installer cette ambiance suffocante. Ici pas de bulles, mais des blocs de texte qui viennent s’articuler avec des cases isolées, des cabochons, des illustrations en pleine page. La composition, le rythme et le rapport entre l’écrit et les images sont particulièrement soignés et percutants. Le lecteur est happé, plongé au coeur de cette tragédie. Une lecture marquante !

chauvesourissingeshommes_planche2

Publiez un commentaire