Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 10, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Voyage au bout de l’été

22 février 2018 |
SERIE
Voyage au bout de l'été
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
M
PRIX
6.99 €
DATE DE SORTIE
11/01/2018
EAN
2369742593
Achat :

Un jeune homme vient d’écrire son premier shôjo manga, mais n’assume pas. Il traîne son histoire partout avec lui et n’ose pas l’envoyer à un éditeur, n’y croyant pas trop et pensant que son statut d’homme poserait problème pour l’obtention d’une publication dans un magazine shôjo. Heureusement pour lui, une jeune fille le remarque et lui vient en aide. Elle le prend avec lui et le traîne devant les éditeurs pour que son talent éclate au grand jour.Voyage au bout de l'ete 1

Avec plus de 30 ans de carrière, Keiko Nishi est un des grands noms du manga féminin au Japon. Avec ses titres particulièrement adultes et ses récits sortants des carcans dans lesquels on se complait à limiter le genre, la mangaka n’avait connu qu’une seule publication française (avortée) : Ane no Kekkon. En publiant un one-shot, les éditions Akata nous permettent donc de découvrir un récit complet et abouti de l’auteure, tout en prenant un minimum de risque.

Issu du magazine Flowers, qui nous a déjà offert de très beaux shôjos (Kids on the slope, 7 seeds, Kamakura Diary…), Voyage au bout de l’été développe une histoire et des personnages travaillés. Grâce à son duo original et plus particulièrement à son héroïne loufoque, ce one-shot séduit. Le couple fait merveille et rappelle inévitablement la très belle série Après la pluie. Son découpage cinématographique sait laisser la place à des silences judicieux qui apportent du souffle au récit. Le dessin à l’allure vintage pourrait déstabiliser, mais a beaucoup de charme. Bien qu’un peu court, ce titre particulièrement solaire est léger et vivifiant.

Malgré une sortie hivernale et une couverture peu engageante, on espère que lecteurs franchiront le pas de la curiosité, car cela n’enlève en rien la fraîcheur communicative de ce titre, qui, on l’espère, en appellera d’autres.

KAME NO NAKU KOE © 2008 Keiko NISHI / SHOGAKUKAN

Voyage au bout de l'ete 2

Commentaires

  1. Pourquoi pas ? Je le note.

Publiez un commentaire