Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Eightball ***

2 mars 2009 |

eightball_couv.jpgbien.jpgPar Daniel Clowes. Cornélius, 20 €, le 26 février 2009.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, résumons comme ceci: Daniel Clowes est tout simplement un des plus grands auteurs de bande dessinée américain contemporain. Il est l’auteur de récits intelligents, denses et troubles, comme David Boring, Comme un gant de velours pris dans la fonte ou Ice Haven. Mais il est surtout connu pour son roman graphique – comme ils disent en Amérique – Ghost World, adapté au cinéma par Terry Zwigoff, qui révéla une certaine Scarlett Johansson….

eightball_image2.jpgCornélius publie aujourd’hui une anthologie d’histoires courtes parues dans son comic book périodique Eightball, à partir de 1989. Daniel Clowes y dépeint une galerie de personnages misanthropes, camés, parfois méchants, souvent losers. Un regard acide sur l’Amérique de Reagan et Bush Sr., une charge caustique contre un pays obsédé par la performance et l’image de soi. L’auteur se met d’ailleurs en scène sous différentes formes, tantôt mâle solitaire et frustré, tantôt fantasme de dessinateur à succès. Son dessin alterne entre une ligne précise, un peu raide et expressionniste, qui a influencé la nouvelle vague indépendante américaine, et un dessin plus souple et cartoonesque, hommage aux comics des années 50.

Loin d’être un recueil hétéroclite de travaux de jeunesse, Eightball est un précieux ouvrage qui aide à mieux cerner un auteur malin et extrêmement drôle, pour qui le dessin d’histoires courtes à parution régulière est très important sur un plan créatif – tout autant que le travail sur de gros bouquins. Après la lecture de cet épatant ouvrage, on se replongera donc avec plaisir dans les récits longs et riches cités plus haut, également publiés chez Cornélius.

Achetez Eightball sur Amazon.fr

eightball_image1.jpg

Publiez un commentaire