Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Franky et Nicole, une double revue signée Cornélius et Les Requins Marteaux

4 mars 2015 |

franky_couvFranky et Nicole, c’est la double revue semestrielle imaginée par deux éditeurs phares de la scène indépendante française : Cornélius et Les Requins Marteaux, qui partagent, outre une évidente ambition éditoriale, une toute récente proximité géographique (dans le Bordelais).

Paru l’été dernier, Franky annonce la couleur et le ton dans la tradition potache des Requins : « C’est sûr, ensemble, nous allons BD tout l’été… ». Pas faux et d’entrée, c’est Morgan Navarro, lauréat du prix de l’audace en 2012 à Angoulême pour Teddy Beat, qui entame les hostilités sexuelles. Suivent entre autres la pop-punk de Lars Sjunesson, les illustrations oniriques, étranges ou pétaradantes de Marie Caillou, Amandine Urruty et Moolinex, les villes fourmilières de Franky Ravi ou encore le défouloir primitif de Marthes Bathori

47 auteurs en tout, français ou étrangers (Tommi Musturi),  presque autant de récits embrassant des registres variés : humour fin ou crétin, onirisme, aventures étranges, surréalisme ou épure en souplesse (Chauchat, Ruppert et Mulot). Des découvertes, beaucoup même, des confirmations et une diversité des techniques graphiques, des formats… Franky est donc la vitrine de choix proposé par les Requins Marteaux. Seul vrai bémol (mais était-ce volontaire ?) : une pagination absente, des histoires rarement signées et une notice d’auteurs en fin de revue qui renvoie justement aux pages… Bref, c’est un peu le bazar et difficile de repérer qui a fait quoi. Pas grave, l’essentiel y est, une qualité rare qui allèche et donne envie d’explorer les univers proposés.

franky_image

Comme prévu, Cornélius lui a donc embrayé le pas cet hiver avec Nicole, 304 pages d’expériences esthétiques regroupant pas moins de 27 auteurs. Des jeunes talents prometteurs et « délicats », Simon Roussin, Donatien Mary, Jérôme Dubois, Adrien Demont, des habitués de la maison Cornélius, Blexbolex et Benoît Preteseille et des poids lourds (de l’histoire) de la BD, de Robert Crumb à Charles Burns en passant par Luciano Bottaro, sans oublier un inédit de l’incontournable Winshluss, propédeutique à son muet et magnifique Smart Monkey. Ligne claire, style dégoulinant ou trait minimaliste, lavis, aquarelles ou noir et blanc se conjuguent à des récits drôles ou malins qui invitent au vertige du dépaysement…

nicole_couvLe plus dans Nicole : le regard critique et éclairé d’un des pères de Cornélius, Jean-Louis Gauthey, sur la BD actuelle, ses goûts, sa prospective façon BD-fiction. Amusant, intéressant et balayant un large spectre du paysage éditorial, avec aussi une pensée pour Charlie Hebdo à travers un dessin de Charb et un autre de Cabu reproduits dans les pages de garde. L’éditeur a eu aussi la bonne idée de présenter chaque auteur dans de cocasses notices informatives, dont Franky aurait d’ailleurs tout intérêt à s’inspirer pour plus de lisibilité…

Panorama exigeant de la BD contemporaine et état des lieux des forces vives de la scène indépendante, Franky et Nicole tissent un fil commun : le désir de nouvelles formes de narration par l’image, qui dynamisent le 9e art et en révèlent tout le potentiel. Bien pensées et joyeuses sans trop se prendre au sérieux non plus, elles bénéficient en outre d’un rapport qualité-prix imbattable. Deux petites merveilles donc, pour un véritable concentré d’élan créatif. Que demander de mieux ?

__________________

Franky #1.
Collectif. Les Requins marteaux, 14,50 €, juin 2014.

Achetez-le chez les Requins Marteaux
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Nicole #1.
Collectif. Cornélius, 14,50 €, janvier 2015.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

__________________

nicole_blexbolex

Commentaires

  1. Nicole

    304 pages Nicole!

    Bien à vous,

    Nicole

  2. Benjamin Roure

    Corrigé, merci.

Publiez un commentaire