Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

L’Art et le sang ***

3 janvier 2011 |

art_sang_couvbienPar Benoît Preteseille. Cornélius, 18€, août 2010.

Inspiré par Fantômas – le génie criminel inventé en 1911 par Pierre Souvestre et Marcel Allain, puis adapté deux ans plus tard au cinéma par Louis Feuillade -, Benoît Preteseille livre son interprétation d’un anti-héros glaçant – en sélection officielle au Festival d’Angoulême.

art_sang_1Son Fantamas est un pervers total, au tableau de chasse bien rempli. A sa liste fournie d’exactions (meurtre, inceste, viol, attentat, torture…), manque la destruction de l’art. Ne faisant ni une ni deux, cet homme repoussant, au visage détruit, se métamorphose et se met à l’ouvrage.

Il devient Stefan Thomas, artiste « polémique » et « révolutionnaire », qui assemble des membres humains – sciés par ses soins. Ou encore Harry Willer, le conservateur d’un Musée Sans Intérêt, qui expose les rebuts des institutions plus prestigieuses…

Via de courtes histoires, l’auteur montre le cheminement absurde de son personnage – qui s’auto-mutilera pour ne pas être arrêté, et continuera ses brutalités une fois cul-de-jatte.

Mine de rien et sous couvert d’humour, Benoît Preteseille mène une réflexion sur l’art, notamment sur la façon dont on le perçoit et le « consomme » – « Ca ne sert à rien d’aller aux expos si on ne tremble ni ne rit », lâche Fantamas en tuant une spectatrice pisse-froid.

Assez référencé (on pense à Winsor McCay notamment), le dessin de L’Art et le sang s’offre une belle liberté dans son agencement. Les cases se font rares, le trait s’installant plutôt dans des cadres colorés mouvants. A l’image de son principal protagoniste, Benoît Preteseille ne semble pas s’interdire grand chose, pas même les changements d’échelle dans une même page. Au fil de son ouvrage, décidément réjouissant, on tremble, on sourit et on réfléchit.

art_sang_2

bouton_nbd Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire