Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Histoires de France #1 *

7 février 2013 |

picto-critique-V3-1histoires_couvPar Eduardo Ocaña, Sylvain Runberg et Lorànt Deutsch. Casterman/Michel Lafon, 10,95€, novembre 2012.

Lorànt Deutsch ne vous lâchera pas comme ça ! Après Métronome (son ouvrage à succès sur l’histoire de Paris, décliné en série télévisée documentaire et en conférences en milieu scolaire), le comédien/écrivain s’attaque à la BD ! Cet épisode d’Histoires de France est le premier d’une série sur les personnages historiques français « oubliés ».

histoires_1On commence avec le connétable de Bourbon, chef des armées du roi de France. Au soir de la bataille de Pavie (24 février 1525), les troupes françaises sont défaites par celles de l’empereur Charles Quint, et le roi François Ier est fait prisonnier. Le lecteur assiste à un long entretien entre François Ier et Charles III de Bourbon, son ancien connétable et ami, passé à l’ennemi en 1523. Pourquoi Charles de Bourbon, très proche du roi, a-t-il trahi ce dernier ? Avait-il le choix face à un François Ier jaloux et à Louise de Savoie, la reine mère, qui a tout fait pour le priver de ses terres ? Cette longue tentative de réhabilitation est racontée sous la forme d’un flash-back, qui relate les humiliations subies par le transfuge.

Voilà un travail sans originalité, mais honnête : la relation entre les deux personnages est romancée, mais la vérité historique est globalement respectée. On comprend vite que la puissance de Charles, le dernier grand seigneur féodal, est beaucoup trop grande pour ne pas menacer celle du roi. Ce dernier se devait de l’affaiblir, le connétable n’avait plus qu’à trahir…

Basé sur une idée originale de Lorànt Deutsch, le scénario de Sylvain Runberg offre une grande place aux batailles et face-à-face tendus entre les deux ennemis intimes. Le dessinateur Eduardo Ocaña (Les Carnets de Darwin) y injecte une esthétique « donjons et dragons » : de beaux chevaux, de belles armures, quelques jolies nanas et des héros un peu trop bien coiffés. Reste que l’on peut être légitimement agacé par le côté « tête de gondole » injecté par l’éditeur au « produit »  : l’implication — réelle — de Lorànt Deutsch justifie-t-elle de voir apparaître son nom en deux fois plus gros que ceux de ses collègues ? On est achevé par l’autocollant sur la couverture, où figurent le visage du comédien et la mention « Par l’auteur de Métronome »…

Mélanie Monroy

L.10EBBN001791.N001_HisFrance_Ip001p056_FR

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire