Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

JC Menu annonce L’Apocalypse pour septembre

6 juin 2012 |

L’Apocalypse, la nouvelle structure éditoriale de Jean-Christophe Menu, sortira ses premiers ouvrages à l’automne prochain.

lapocalypse_logoAprès avoir quitté L’Association, l’auteur et éditeur Jean-Christophe Menu avait annoncé vouloir créer une nouvelle maison d’édition d’avant-garde, avec « le désir de (re)construire un lieu éditorial à [son] image, avec ses idéaux et ses idiosyncrasies, transcendant et faisant circuler les “genres”.  » Son nom : L’Apocalypse (dont Wartmag vient de dévoiler le logo, ci-contre). Une structure amenée à publier des textes, des bandes dessinées, des livres-objets, des disques vinyles… diffusés par Les Belles Lettres.

Ce sera chose faite à la rentrée prochaine, avec pas moins de cinq titres entre septembre et octobre. Tout d’abord, La Montagne de sucre de Sandrine Martin, illustratrice talentueuse vue plusieurs fois dans la revue de L’Asso, Lapin. On peut découvrir quelques images de ce projet sur son site. Toujours le 14 septembre, les lecteurs curieux verront revenir un vieux recueil d’aphorismes de Roland Topor, Pense-bêtes, initialement paru en 1992 au Cherche-Midi. Troisième ouvrage dans la même livraison aux libraires : Susceptible, par Geneviève Castrée, trentenaire québécoise qui a publié et exposé un peu partout, du Canada à l’Australie en passant par la France et le Japon. À découvrir succinctement sur son site (ou en dessin ci-dessous).

Suivront en octobre, Les Lundis T1 (1975-1977) de Delfeil de Ton, un des premiers rédacteurs de Hara-Kiri et journaliste-chroniqueur pilier du Nouvel Observateur; et Le Rêveur captif de Barthélémy Schwartz, fondateur de la revue critique Dorénavant et auteur suivi par Menu depuis Labo jusqu’à L’Éprouvette. Son Rêveur captif était d’ailleurs annoncé à L’Association à l’automne dernier.

Comme promis, pas beaucoup de bandes dessinées donc, dans ces premières livraisons. Mais bien un engagement, politique et intellectuel, dans des livres qu’on imagine beaux, grâce au talent d’édition de Menu aidé par Etienne Robial. Réponse en septembre.

Images © L’Apocalypse – Genevièce Castrée

lapocalypse_castree

Commentaires

  1. Laure

    « Son nom : L’Apocalypse (dont Wartmag vient de dévoiler le logo, ci-contre). »
    Mouais, cela fait plus de 6 mois que le logo est connu… Pour preuve, ce post de janvier sur un forum http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=sujet&sujet=2623

    Mais sinon c’est une bonne nouvelle et le programme est en effet alléchant.

  2. Laure

    « Son nom : L’Apocalypse (dont Wartmag vient de dévoiler le logo, ci-contre). »
    Mouais, cela fait plus de 6 mois que le logo est connu… Pour preuve, ce post de janvier sur un forum http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=sujet&sujet=2623

    Mais sinon c’est une bonne nouvelle et le programme est en effet alléchant.

  3. je n’avais pas vu ce post de Bulle d’air. merci !

  4. je n’avais pas vu ce post de Bulle d’air. merci !

  5. – Je viens de bouquiner un reportage de Menu en Egypte, et je me demandais si ça venait de là, de l’égyptomanie, son idée d’apocalypse ?

  6. – Je viens de bouquiner un reportage de Menu en Egypte, et je me demandais si ça venait de là, de l’égyptomanie, son idée d’apocalypse ?

  7. pascal

    Il ne peut décidément pas s’empêcher d’être lui même l’incorruptible:mais les mots piègent sournoisement…

    En finance-Menu et toute sa clique ne sont que des fabrications marketing donc le lien est vite trouvé-l’idiosyncrasique est un risque qui affecte une entreprise(ici au sens large et particulier)par mauvaise gestion ou l’invention technologique(ici le support numérique)qui rend obsolète sa principale gamme de produits.On le voit magnifique l’avant- gardiste du livre et du vinyle !!!!

    Un visionnaire on vous dit!

  8. pascal

    Il ne peut décidément pas s’empêcher d’être lui même l’incorruptible:mais les mots piègent sournoisement…

    En finance-Menu et toute sa clique ne sont que des fabrications marketing donc le lien est vite trouvé-l’idiosyncrasique est un risque qui affecte une entreprise(ici au sens large et particulier)par mauvaise gestion ou l’invention technologique(ici le support numérique)qui rend obsolète sa principale gamme de produits.On le voit magnifique l’avant- gardiste du livre et du vinyle !!!!

    Un visionnaire on vous dit!

  9. Léna

    Belle idée de Menu et je lui souhaite un bel avenir dans ce beau projet.
    Domage que le logo soit si laid et si peu créatif (on dirait un logo sorti des années 80)
    De plus, reprendre des lettres différentes, pour le coup cela rappelle vraiment l’idée du logo de l’Association, dommage…
    (quelqu’un ici à compris le message précédent de « pascal » ??)

  10. Léna

    Belle idée de Menu et je lui souhaite un bel avenir dans ce beau projet.
    Domage que le logo soit si laid et si peu créatif (on dirait un logo sorti des années 80)
    De plus, reprendre des lettres différentes, pour le coup cela rappelle vraiment l’idée du logo de l’Association, dommage…
    (quelqu’un ici à compris le message précédent de « pascal » ??)

Publiez un commentaire