Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Douceur de l’enfer #1 ***

16 mai 2011 |

bienenfer_couvPar Olivier Grenson. Le Lombard, 15,95€, mai 2011.

En pleine crise sentimentale, Billy Summer va découvrir un pan inconnu du passé familial.

DOUCEURDELENFER_01_PG 08_83.inddLorsque sa grand-mère meurt, ce jeune Américain respecte ses dernières volontés: comme promis, il participera à la cérémonie d’adieu organisée à Séoul pour son grand-père, mort sur le front coréen soixante ans plus tôt, et dont on vient de retrouver les restes. Mais il découvrira que l’histoire officielle en cache une autre, et que son aïeul a eu une trajectoire inattendue…

Dans La Douceur de l’enfer, c’est un récit à plusieurs niveaux que livre Olivier Grenson. Le dessinateur de Niklos Koda et de La Femme accident met en images son propre scénario pour la première fois, avec succès. Il raconte deux destinées, celles deux hommes en pleine tourmente, à plusieurs décennies d’écart: l’un lutte pour sa survie, quitte à massacrer d’autres humains, tandis que l’autre se bat – maladroitement – pour conserver la femme qu’il aime. L’artiste use d’un dessin très soigné, illuminé par des couleurs claires généreusement appliquées, qui poétisent le propos. Lequel se révèle plutôt finement construit, sans lourdeurs, et accompagne des personnages complexes, dont le caractère devrait être creusé et affirmé dans le second épisode.

bouton_nbd Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

DOUCEURDELENFER_01_PG 08_83.indd

Publiez un commentaire