Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 2, 2023















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Pierre bleue

25 janvier 2023 |
SERIE
La Pierre bleue
ALBUM
La Pierre bleue
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14 €
DATE DE SORTIE
18/11/2022
EAN
B0B4MWS6RY
Achat :

La Pierre Bleue CasePassé des mains des Requins marteaux à celles des dirigeants de la librairie du Monte-en-l’air début 2022, la collection BD Cul n’a jamais été aussi productive qu’en ce moment. Sixième et dernier opus paru l’année dernière, La Pierre bleue de Pochep montre qu’après 32 propositions loufoques et décalées, la collection n’en a pas fini de nous surprendre !

Prenant place il y a 30 000 ans près du mont Priape, cette histoire d’Homo sapiens est surtout celle de Jan-Jâk, fils de Jan-Pihêr. Celui-ci habite avec sa tribu, mais a bien du mal à vivre comme ses proches. Choqué par la violence de ses congénères, il préfère prendre crayon et papier pour faire perdurer le talent graphique de son grand-père. D’abord totalement incompétent à reproduire quoi que ce soit d’autre qu’un simple jambonneau, il trouve l’illumination près d’une cascade sous laquelle Han-drey se douche, totalement nu, la verge, imposante, à l’air. Candide, Jan-Jâk ne comprend pas ce qui lui arrive. Il développe son don graphique, mais il ressent aussi une joie intense, indescriptible : il bande. À partir de ce point de départ pour le moins truculent, notre Homo érectil prend la route. C’est la découverte d’une nouvelle tribu qui va donner sens à son talent !

Pour sa première incursion dans la collection, Pochep vient apposer son humour potache et son graphisme cartoonesque avec une simplicité sans faille. D’un comique d’abord grivois – une fesse, une couille, un téton qui dépasse –, le dessin grotesque de l’auteur fait son effet par ses proportions, ses gueules, ses expressions exacerbées et ses représentations animales et humaines extrêmement caricaturales.

Détournant les attentes et les codes du genre pornographique, Pochep n’en a que faire de la féminité ou de la beauté du corps féminin. Sa BD laisse une large part à la représentation de celui des hommes, dans sa plus simple expression et dans une homosexualité des plus décomplexées. Potache, mais pas con, absurde et grotesque, rempli de jeux de mots immédiatement efficaces, sa Pierre bleue a peu de chances de vous émoustiller tant il ne lésine pas sur la surenchère et la désensualisation des corps et des actes sexuels. Par contre, il n’est pas certain que vous ressortiez de cette lecture sans avoir ri !

La Pierre Bleue Planche

Publiez un commentaire