Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

22 Comments

L’Association: levée de la grève et réponse de JC Menu

16 février 2011 |

La grève lancée par les salariés de L’Association, le 10 janvier dernier, a été levée la semaine dernière. Et Jean-Christophe Menu, fondateur et tête pensante de la maison d’édition, est sorti de son silence.

C’est par un long « commentaire » intitulé Bandelettes, à lire en intégralité ici, que Jean-Christophe Menu revient sur ce mois de grève, et les semaines qui l’ont précédé. lasso_bandelettes Il y évoque la situation économique de la structure, défaillante depuis 2009 : fin du cycle vertueux des ventes du best-seller Persepolis, mais aussi problèmes « structurels », qui ont conduit à la baisse du nombre de titres publiés chaque année, à l’annulation de projets jugés trop coûteux, et à son propre licenciement de son poste de « directeur éditorial » en mars 2010. A cela s’est ajouté la fermeture du diffuseur Le Comptoir des indépendants, coup dur pour L’Asso.

L’auteur-éditeur confesse un manque de gouvernance de la structure qu’il a co-fondée il y a un peu plus de 20 ans, mais se défend d’avoir pris les salariés de court avec l’annonce de licenciements. Il évoque ainsi un plan de réduction des effectifs présenté dès début décembre dernier. Puis revient sur la chronologie des événements, détaillant les réunions avec comptable, avocat, conseils et amis. Regrette le manque de dialogue avec des salariés en colère et s’insurge contre l’irruption d’auteurs, dont des anciens de la maison, qui auraient tenté un « putsch« …

lasso_petitionEnsuite, Jean-Christophe Menu fait valoir son bilan éditorial, et s’émeut des conditions de la levée de la grève, et de la situation actuelle, dans laquelle les salariés tenteraient de s’emparer de structure et même de la politique éditoriale, l’évinçant autant que possible et dévoyant les fondements de L’Association. « L’éternel problème de L’Association a toujours été de mélanger le professionnel et l’affectif (et d’ignorer le juridique). Cette confusion, qui a fait une grande partie de son charme et de son anti-conformisme (mais aussi la source de sa longue série de querelles) devient l’essentiel de ce qui la menace aujourd’hui. »

Malgré ce constat – en forme complexe de mea culpa, de justification, de déception et d’appel au secours -, il ne semble pas que les problèmes de L’Association, et surtout de Menu face aux salariés, soient derrière eux. La structure qui a apporté plus qu’aucune autre à la bande dessinée ces deux dernières décennies saura-t-elle se relever de cette crise sans précédent et du difficile contexte économique ? Il faut le souhaiter, car la BD sans L’Asso, ce ne sera plus la même chose.

Pour suivre au plus près l’actualité de L’Association et les divers communiqués, on peut aller faire un tour sur ce blog.

Commentaires

  1. Phineas

    « La structure qui a apporté plus qu’aucune autre à la bande dessinée ces deux dernières décennies saura-t-elle se relever de cette crise sans précédent et du difficile contexte économique ? »
    N’importe quoi, Dupuis a apporté beaucoup plus, les Humanos avec Métal hurlant beaucoup plus, Dargaud avec Pilote beaucoup plus, l’Asso c’est pas grand-chose, juste des auteurs qui faisaient de l’autoédition parce qu’ils étaient trop mauvais pour se faire éditer.

  2. Phineas

    « La structure qui a apporté plus qu’aucune autre à la bande dessinée ces deux dernières décennies saura-t-elle se relever de cette crise sans précédent et du difficile contexte économique ? »
    N’importe quoi, Dupuis a apporté beaucoup plus, les Humanos avec Métal hurlant beaucoup plus, Dargaud avec Pilote beaucoup plus, l’Asso c’est pas grand-chose, juste des auteurs qui faisaient de l’autoédition parce qu’ils étaient trop mauvais pour se faire éditer.

  3. « Pilote » ? « Métal hurlant » ? Oui, il y a 30 ans c’était important. Quant à ces « auteurs qui faisaient de l’autoédition parce qu’ils étaient trop mauvais pour se faire éditer », n’oubliez pas qu’ils se sont très vite retrouvés chez Dargaud dans la collection… « poisson-PILOTE » justement.

  4. « Pilote » ? « Métal hurlant » ? Oui, il y a 30 ans c’était important. Quant à ces « auteurs qui faisaient de l’autoédition parce qu’ils étaient trop mauvais pour se faire éditer », n’oubliez pas qu’ils se sont très vite retrouvés chez Dargaud dans la collection… « poisson-PILOTE » justement.

  5. Elben

    Oh la la ! Attention ! Vous prenez un risque considérable en fournissant le lien du texte de Menu ! Selon monsieur Pasamonik, votre collègue d’Actua-BD (voir les premiers commentaires de son article : http://www.actuabd.com/+Jean-Christophe-Menu-dictateur+ ), c’est très dangereux au niveau juridique !

  6. Elben

    Oh la la ! Attention ! Vous prenez un risque considérable en fournissant le lien du texte de Menu ! Selon monsieur Pasamonik, votre collègue d’Actua-BD (voir les premiers commentaires de son article : http://www.actuabd.com/+Jean-Christophe-Menu-dictateur+ ), c’est très dangereux au niveau juridique !

  7. Elben

    Vous auriez mieux fait d’attendre qu’un lecteur téméraire sonne le lien dans son commentaire, au moins vous étiez couverts !

  8. Elben

    Vous auriez mieux fait d’attendre qu’un lecteur téméraire sonne le lien dans son commentaire, au moins vous étiez couverts !

  9. Elben

    En plus, ce communiqué, il fait 5 pages ! Vous croyez vraiment que les lecteurs de Bo Doï vont réussir à lire TOUT CA ?
    Si c’est le cas, bravo ! Car pour les lecteur d’Actua-BD en sont bien incapables,eux, d’après monsieur Pasamonik.

  10. Elben

    En plus, ce communiqué, il fait 5 pages ! Vous croyez vraiment que les lecteurs de Bo Doï vont réussir à lire TOUT CA ?
    Si c’est le cas, bravo ! Car pour les lecteur d’Actua-BD en sont bien incapables,eux, d’après monsieur Pasamonik.

  11. Elben

    Et puis, les communiqués, c’est pas fait pour être communiqués, toujours selon Monsieur Pasamonik.

  12. Elben

    Et puis, les communiqués, c’est pas fait pour être communiqués, toujours selon Monsieur Pasamonik.

  13. Elben

    Je vous fais tout plein de commentaires ici parce que sur Actua-BD, monsieur Pasamonik ne passe plus mes messages depuis qu’il s’est rendu compte que j’avais raison.

  14. Elben

    Je vous fais tout plein de commentaires ici parce que sur Actua-BD, monsieur Pasamonik ne passe plus mes messages depuis qu’il s’est rendu compte que j’avais raison.

  15. Ici, on supprime les messages injurieux. Et ce n’est certainement pas le lieu pour s’épancher sur le travail de tel autre site d’infos BD, ou sur ses lecteurs.
    Merci.

  16. Ici, on supprime les messages injurieux. Et ce n’est certainement pas le lieu pour s’épancher sur le travail de tel autre site d’infos BD, ou sur ses lecteurs.
    Merci.

  17. Elben

    Je vous en prie.

  18. Elben

    Je vous en prie.

  19. Elben

    Je comprends très bien que cela soit gênant pour vous qu’un lecteur fasse des commentaires à propos d’un « collègue », mais il faut tenir compte de la cause de cet « épanchement » : la censure opérée par Actua-BD sur les commentaires qui, sans être injurieux, ont le malheur d’être critiques, argumentés et qui ont du répondant.

  20. Elben

    Je comprends très bien que cela soit gênant pour vous qu’un lecteur fasse des commentaires à propos d’un « collègue », mais il faut tenir compte de la cause de cet « épanchement » : la censure opérée par Actua-BD sur les commentaires qui, sans être injurieux, ont le malheur d’être critiques, argumentés et qui ont du répondant.

Publiez un commentaire