Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Coin des enfants #64 : des cartonnés pour petits lecteurs

27 août 2018 |

coin_enfants_intro2012Retrouvez notre sélection du moment des meilleurs livres illustrés pour les enfants, à découvrir dès 2 ans. Roman illustré, livre-jeu, album coloré ou imagier, tout l’univers des tout-petits se décline dans le Coin des enfants. (logo original de la rubrique: Kaze Dolemite)

Au menu ce mois-ci : pour terminer l’été en beauté, on vous propose une sélection d’ouvrages cartonnés remplis de couleurs et de surprises, à découvrir et à parcourir, avec les tout-petits, dès un an.


bleusourire_couvBleu sourire

Par Bastien Contraire. Centre Pompidou, 14 €, avril 2018. Dès 2 ans.

Avec sa surprenante couverture trouée, qui peut également faire office de pochoir, ses couleurs vives et ses formes abstraites, ce petit livre « tout carton » interroge et questionne. Au premier abord, on se demande bien quelle surprise il nous réserve. Puis, poussé par la curiosité d’explorer ce drôle d’objet, on l’ouvre délicatement. Et là, page après page, on découvre qu’une chose peut en cacher une autre, et inversement.

Dans cet imagier insolite, il suffit d’un petit rien, d’un zeste d’imagination et d’un peu de magie pour qu’un arbre se transforme en abeille, qu’un réveil devienne un escargot ou qu’un éléphant se change en serpent. Des idées farfelues comme ça, Bastien Contraire n’en manque pas. Chacun de ses albums est un voyage ludique et malicieux au pays des images. Il se rapproche ici du livre d’artiste et propose aux très jeunes lecteurs un jeu graphique qu’ils pourront expérimenter ensuite. Après l’inspiration, place à la création !

bleusourire_extrait


 

couleuranimaux_couvCouleurs / Animaux

Par Maria Jalibert. Didier Jeunesse, 9,90 €, juin 2018. Dès 2 ans.

Pour réaliser ces deux imagiers cartonnés, l’auteure-illustratice Maria Jalibert a dû au préalable fouiller de longues heures dans ses vieilles caisses de jouets pour rassembler un grand nombre de petits objets divers et variés. Elle s’est ensuite attachée à trier, ranger et organiser de manière ordonnée toutes ces précieuses figurines, babioles et autres bricoles dans l’optique de faire découvrir aux jeunes lecteurs le monde des animaux et des couleurs de manière plutôt originale. Dans ses images, rien n’est laissé au hasard, chaque chose est bien à sa place, l’équilibre est précaire et délicat.

L’utilisation de la photographie dans les livres jeunesse n’est pas courante et ici cela fonctionne parfaitement. Chaque page révèle son lot de surprises et on plonge avec envie dans ces compositions millimétrées. On peut parier que les parents nostalgiques croiseront sûrement, avec une pointe d’émotion, quelques souvenirs égarés de leur enfance.

animauxcouleur_extrait


 

langue_couvJ’ai perdu ma langue

Par Michaël Escoffier et Sébastien Mourrain. Seuil Jeunesse, 11,90 €, mai 2018. Dès 3 ans.

Catastrophe, la langue d’un petit mangeur de glace vient subitement de disparaître. Ce qui est certain, c’est qu’elle n’est pas dans sa poche, encore moins dans la gamelle du chat ou pendue on ne sait où ! Pour la retrouver, on se fie dans un premier temps au flair du policier. Mais ce dernier a beau fouiller par-ci, par-là, la langue ne réapparaît pas. La dame avec son parapluie semble l’avoir aperçue, mais elle n’est pas sûre. Le crocodile dans sa baignoire l’a vue passée, mais de quel côté ? Et le canard, que vient-il faire dans l’histoire ?

Au fil des pages, le mystère persiste et pourtant, la solution se dévoile petit à petit. On peut même dire qu’elle se dessine subtilement sous les yeux des jeunes lecteurs. Dans cette histoire drôle et espiègle, Michaël Escoffier et Sébastien Mourrain se lancent à la poursuite d’une langue blagueuse qui a décidé de jouer les caméléons. On leur emboîte le pas avec entrain en se disant qu’une langue, c’est décidément bien surprenant.

langue_extrait


 

montage Brune & White.inddBrune & White

Par Pascale Moutte-Baur. L’Atelier du Poisson Soluble, 15 €, avril 2018. Dès 2 ans.

Bienvenue dans le monde de Brune, l’ours brun, et le petit univers de White, l’ours polaire. Au départ, rien ne prédestinait ses deux plantigrades à se rencontrer, chacun vivant à des latitudes bien éloignées. Mais dans cet album signé Pascale Moutte-Baure, tout est possible. Sur les pages de gauche se dessine une forêt, sur les pages de droite, s’esquisse la banquise. D’abord totalement abstraits et dissociés, ces paysages vont petit à petit prendre des formes connues, se peupler d’animaux familiers et se mélanger de manière impromptue. De ce subtil mélange va naître une rencontre improbable, pleine d’espoir et porteuse d’un véritable message de tolérance et d’acceptation de l’autre.

C’est assez rare de trouver un ouvrage qui raconte autant de choses aux jeunes lecteurs avec si peu de mots, empruntés qui plus est, au français et à l’anglais. Ce livre est une véritable pépite, tant sur le fond que dans sa forme graphique, manifeste coloré pour vaincre les préjugés et le racisme.

brunewhite_extrait


 

simon_couvSimon se promène

Par Eva Susso et Benjamin Chaud. Cambourakis, 12 €, mai 2018. Dès 3 ans.

Simon est le petit dernier d’une grande famille. En compagnie de son frère ainé, ses grandes soeurs, ses parents et son chien, il habite une belle maison à la campagne. Même s’il ne sait pas encore parler, Simon sait se faire comprendre et là, maintenant, tout de suite, il a envie de faire une balade. C’est Aisha qui s’y colle et emmène Simon explorer les environs. Entre les oiseaux qui virevoltent, les élans qui pâturent et la famille sanglier qui flâne, cette promenade s’annonce pleine de rebondissements. Heureusement, de retour à la maison, toute la famille se met aux fourneaux pour préparer un bon goûter.

Cet album carré est le premier de la nouvelle série signée de l’auteure suédoise, Eva Susso. Pour savourer pleinement toute les subtilités de cette histoire, il faut la partager à voix haute et faire danser les onomatopées et les bruitages qui se sont glissés au fil des pages. Il n’y a pas que les oreilles des petits lecteurs qui seront comblées, les images de Benjamin Chaud accompagnent merveilleusement cette escapade en pleine nature, avec son lot d’’animaux rigolos.

simon_extrait


 

helium_couvAbracadadoigts! / Vive la fête!

Par Delphine Chedru. Hélium, 9,90 €, avril 2018. Dès 1 an.

Quand il s’agit de trouver de bonnes idées pour mettre entre les mains des petits lecteurs des albums cartonnés interactifs, récréatifs et éducatifs, Delphine Chedru n’est jamais la dernière. Avec la publication de ces deux nouveaux ouvrages colorés, la collection qu’elle a initiée chez Hélium (avec Paul a dit et 1,2,3 partons) s’agrandit un peu plus.

Vive la fête! invite les enfants à explorer un parc d’attractions du bout des doigts. En passant de la grande roue aux montagnes russes, il ne faudra pas perdre le fil et le sens de la visite pour pouvoir admirer le feu d’artifice final. Avec Abracadoigts!, les apprentis prestidigitateurs vont pouvoir jouer du pouce et de l’annulaire pour animer, comme par magie, les oreilles du lapin, le nez du policier, la trompe de l’éléphant ou les antennes de l’escargot. Toujours aussi simples et efficaces, ces petits livres réussissent à allier jeux et plaisir des yeux.

helium_extrait1


 

glouton_couvMonstre glouton

Par Alain Serge Dzotap et Olivia Cosneau. Sarbacane, 12 €, mais 2018. Dès 18 mois.

Des gros yeux ronds qui roulent comme ceux de la chouette, des dents qui croquent aussi fort que celles du loup ou encore des griffes qui piquent comme celles du tigre… Quand papa ours se met à raconter l’histoire du monstre glouton à son ourson, il ne fait pas les choses à moitié. Il emploie même les grands moyens pour l’impressionner, le faire frémir et aussi beaucoup en rire !

Afin de donner un peu plus de vie à cette drôle d’histoire frissonnante, Alain Serge Dzotap et Olivia Cosneau ont utilisé de robustes flaps que les tout-petits peuvent manipuler en toute tranquillité, sans trop de risques de les abîmer. Sur chaque page se trouve donc une surprise à dévoiler. Une fois le texte lu, ce n’est pas terminé, il faut soulever pour découvrir ce qui est caché… ça ménage le suspense tout jouant avec les émotions du jeune lecteur. Les images colorées qui accompagnent ce récit fonctionnent à merveille et invitent au jeu et à la rigolade.

glouton_extraits


 

Mise en page 1Minusculette en été

Par Kimiko et Christine Davenier. L’École des loisirs, 10,70 €, juin 2018. Dès 3 ans.

Lorsqu’elle n’est pas en train de faire un brin de causette avec les fleurs du jardin, Minusculette apprécie tout particulièrement la compagnie de Gustave, le petit Tamia. Pour se rafraîchir les idées en cette étouffante après-midi d’été, la petite fée propose à son ami d’aller piquer une tête dans la mare d’à côté. D’accord, mais il faudra être vigilant, les gros crapauds font la sieste pas loin et il vaut mieux éviter de les réveiller.

Après l’hiver, arrive l’été et Minusculette est de retour pour de nouvelles aventures. Cette série, qui compte déjà 3 titres, plonge les enfants dans un petit coin de nature paisible où les animaux cohabitent harmonieusement. Amitié, solidarité, entraide, respect la différence, voilà quelques-unes des thématiques qui traversent subtilement ces albums. Les textes de Kimiko sont doux et les images de Christine Davenier respirent la tranquillité. Des histoires à partager en famille, sans hésiter.

munisculette_extrait


 

StephaneKiehl_couvOeuf dix / Bonjour et bonne nuit / Chauve-Souris / Copains

Stéphane Kiehl. Actes Sud junior, 10,90 €, mai 2018. Dès 2 ans.

Un petit oiseau rouge, un gros ours brun, un drôle de chien jaune, une mignonne souris grise, un malicieux chat noir, un cochon rose bonbon et un lapin, couleur coquille d’oeuf, voilà une étonnante bande de copains qui se tient prête et attend avec impatience les jeunes lecteurs pour engager une partie de jeu endiablé.

Que ce soit pour aller au lit, rêver, apprendre à compter, jouer à cache-cache, aux acrobates ou se repérer dans l’espace, Stéphane Kiehl trouve toujours une situation drôle et farfelue pour mettre en scène cette joyeuse clique de farceurs. En combinant formes géométriques simples, design épuré et aplats de couleurs vives, il a réussi à créer une palette de personnages attachants qu’il manipule avec minutie pour composer des pages lisibles et accessibles aux tout-petits. Cette collection se compose de 4 albums qui fonctionnent de concert et résonnent les uns avec les autres. Des petits objets précieux à faire découvrir !

stephanekiehl_extrait


 

petitmanuel_couvPetit Manuel pour voyager tranquille

Par Paule Battault et Anouk Ricard. Seuil Jeunesse, 9,90 €, mars 2018. Dès 4 ans.

Ceux qui connaissent déjà un peu ses ouvrages savent que Paule Battault n’est pas avare en conseils divers et variés. Ses petits manuels sont toujours un régal à consulter. Après le lit, le pot ou le passage à table, voici quelques précieux conseils pour aider les enfants à se déplacer en toute tranquillité, et sécurité. Ils vont y apprendre notamment que dans le métro, il faut se tenir à carreau, que dans le train, on est un peu plus serein, et qu’en avion, on peut presque toucher l’horizon. On garde le meilleur pour la fin : la voiture des parents ! Bien accrochés à l’arrière, la musique à fond, les enfants sont prêts pour affronter les bouchons.

Tous ces conseils n’auraient pas la même saveur s’ils n’étaient pas mis en scène avec humour et second degré par Anouk Ricard. À chaque page, elle ne peut s’empêcher de glisser systématiquement des clins d’oeil qui feront marrer les parents. Poilant !

petitmanuel_extrait

Publiez un commentaire