Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Coin des enfants #65

2 novembre 2018 |

coin_enfants_intro2012Retrouvez notre sélection du moment des meilleurs livres illustrés pour les enfants, à découvrir dès 2 ans. Roman illustré, livre-jeu, album coloré ou imagier, tout l’univers des tout-petits se décline dans le Coin des enfants. (logo original de la rubrique: Kaze Dolemite)

Au menu ce mois-ci : des voisins plus ou moins encombrants, un petit grand musée, un abécédaire décalé, une ode à la lecture, une aventure décoiffante, des idées abstraites et colorées, un récit de vie poignant, une sortie à la mare et un ours qui fait la course !


voisinssauvages_couvLes Voisins sauvages

Par Ulrika Kestre. L’étagère du bas, 14 €, septembre 2018. Dès 3 ans.

Lapin est heureux, il vient d’investir toutes ses économies dans une jolie maison à la campagne. Il va enfin pouvoir quitter le brouhaha de ville et son tout petit terrier pour prendre un grand bol d’air bien frais. Mais une fois arrivé dans sa nouvelle propriété, il va rapidement déchanter. Des bêtes sauvages ont squatté son jardin, un lion, une panthère, un tigre et un guépard, qui visiblement n’envisagent pas de déménager. La cohabitation s’annonce compliquée… à moins qu’une petite fête, un peu de musique et une tarte aux fraises permettent de dompter ces voisins agités.

Premier album d’Ulrika Kestere, une jeune auteure suédoise, cette histoire, qui allie subtilité graphique, humour et sens du récit, invite les enfants à aller à la rencontre de ceux qu’ils ne connaissent pas et qui leur semblent être des étrangers. Ici l’image joue pleinement son rôle de médiateur et l’auteure illustre à merveille comment la peur de l’autre peut vite disparaître lorsqu’on laisse de côté les préjugés et que l’on fait preuve de générosité.

voisinssauvages_extrait

nezanez_couvNez à nez

Par Tim Lahan. Les Fourmis Rouges, 16,80 €, septembre 2018. Dès 3 ans.

Fraîchement installé dans leur nouvelle maison, un jeune couple s’apprête à fêter tranquillement son emménagement. Mais c’est sans compter sur la visite inopinée d’un voisin bien élevé venu sonner pour se présenter. Bonjour, entrez ! Puis arrive une charmante voisine, les bras chargés d’une belle corbeille de fruits prêts à être dégustés. Comme c’est gentil, venez ! Débute alors un défilé haut en couleur de convives, tous aussi attentionnés les uns que les autres, qui vont au fil des pages prendre de plus en plus de place dans cette accueillante habitation !

Avec son format allongé, comme le nez, cet album sent bon la convivialité. Dans cette histoire en randonnée, Tim Lahan s’amuse graphiquement à empiler des personnages loufoques et bigarrés dans quelques mètres carrés, saturant l’espace et jouant avec les formes et les couleurs jusqu’à l’arrivée d’un invité surprise qui va sonner la fin des festivités. Si vous avez du flair, vous aurez deviné de qui on parle. Petit conseil, préparez vos mouchoirs !

nezanez_extrait

legrandinventaire_couvLe Grand Inventaire de l’art

Par Louise Lockhart. DADA, 19 €, septembre 2018. Dès 6 ans.

Vous connaissez peut-être la revue DADA ? Avec ce rendez-vous mensuel, toute la famille a l’occasion de s’initier à l’art dans toutes ses dimensions. Toujours dans cet esprit de vulgarisation et de médiation, DADA se lance maintenant dans l’édition d’ouvrages jeunesse, avec un rythme raisonnable d’un ou deux coups de coeur par an. Et le coup de coeur, vous l’aurez à coup sûr pour Le Grand Inventaire de l’art de Louise Lockhart.

Cette jeune illustratrice anglaise a réalisé ici un travail colossal d’inventaire et de représentation des oeuvres majeures qui ont marqué l’univers de l’art depuis la préhistoire. Chaque grande période est présentée sous la forme d’une planche encyclopédique, accompagnée par une double page illustrée et commentée. On se promène de l’Antiquité à la Renaissance, en passant par les différents courants de l’art contemporain, les yeux grands ouverts pour ne pas en manquer une miette. Avec ses dimensions impressionnantes, son beau papier, ses couleurs pimpantes, cet album est une oeuvre d’art.

legrandinventaire_extrait

alphabetcocasse_couvL’Alphabet cocasse & illustré

Par Anne-Hélène Dubray. L’Agrume, 20 €, octobre 2018. Dès 5 ans.

Un alligator qui fait ses abdominaux avec une acrobate, deux gamins qui se goinfrent de gâteaux, un kangourou qui met KO un karatéka, un roi qui se régale avec des rognons et des raviolis ou encore un vélo à voile qui vibre et vacille, vous allez vous dire, mais qu’est-ce que c’est que ce cirque ? Pas de panique, vous venez juste de faire une petite immersion dans L’Alphabet cocasse & illustré d’Anne-Hélène Dubray.

Dans cet abécédaire, pour chacune des 26 lettres, l’auteure fait se répondre les mots et les images dans des situations pleines de fantaisies où la logique est parfois durement mise à mal. On découvre avec beaucoup de plaisir cette galerie typographique d’un genre un peu particulier. Grâce à cette approche ludique, les enfants prendront un malin plaisir à titiller les consonnes et les voyelles, et par la même occasion, il y a des chances pour qu’ils les apprivoisent plus facilement. Même les X, Y, Z qui résonnent aux notes du xylophone d’un yéti zen !

abacedaire_extrait

9782226401656_EN_FAIT_AIME_PLUS_LES_LIVRES_COUV.inddEn fait, je n’aime plus les livres

Par Daisy Hirst. Albin Michel Jeunesse, 15 €, août 2018. Dès 3 ans.

Alphonse et Natalie sont de grands amateurs de livres. Ils adorent qu’on leur raconte des histoires, le matin, le midi et le soir. Pour le moment, ils ont besoin de papa et maman. Mais bientôt tout ça sera fini, car Natalie est bien décidée à apprendre à lire toute seule. Quand elle aura intégré toutes les subtilités de la lecture, elle pourra alors raconter elle-même mille et une aventures à son petit frère. Mais voilà, la lecture, c’est dur ! Il faut s’entraîner, répéter, rabâcher, c’est compliqué ! Devant autant d’adversité, Natalie se met à douter… finalement, aime-t-elle toujours autant les livres ?

Les albums de Daisy Hirst sont toujours un savant mélange d’humour et de petites choses de la vie de tous les jours. Même lorsqu’il s’agit d’aborder ici le sujet pas très marrant de l’apprentissage de la lecture, l’auteure anglaise trouve les bons mots pour en faire quelque chose de rigolo. Par la même occasion, elle rend hommage au livre, à la littérature et à ses vertus éducatives, tout ça en croquant des personnages aux bouilles marrantes. Chapeau !

jaimeplusleslivres_extrait

Ratapoil-CVBAT-2018.inddLes Incroyables Aventures de Ratapoil

Par Delphine Durand. Rouergue, 16 €, Rouergue. Octobre 2018. Dès 6 ans.

La maison de Delphine Durand est remplie de créatures étonnantes. Il y a tout d’abord les Mous, cette bande de petits chamallows sur pattes que l’on retrouve à tous les étages, de la cave au grenier. Il y a aussi Gouniche, un locataire qui vaut le détour. Mais la famille ne serait pas vraiment complète sans l’incroyable Ratapoil. Qui se cache derrière cet être un peu bizarre ? Pour le savoir, ouvrez les pages de cet album et vous découvrirez tous ses secrets. La première information qu’il faut retenir c’est que Ratapoil porte bien son nom. Sa principale préoccupation se situe sur le haut de son crâne. Affublé d’une tignasse gribouillasse, il passe ses journées à se faire enquiquiner et moquer en raison de cette originalité capillaire. Et vous, saurez-vous faire preuve d’empathie envers ce pauvre Ratapoil ?

Grâce à l’alternance entre anecdotes, petites histoires, gags et planches descriptives, on ne s’ennuie pas une seconde à la lecture de cet album joyeusement foutraque. Graphiquement, on retrouve l’esprit, la malice et l’ambiance légère qui caractérise ce qui commence à devenir une vraie série culte et indispensable à glisser dans la bibliothèque de ses mouflets !

Ratapoil-INTBAT-2018.indd

jaiuneidee_couvJ’ai une idée !

Par Hervé Tullet. Bayard jeunesse, 14,90 €, octobre 2018. Dès 4 ans.

Qu’est-ce qu’une idée ? Si on consulte les dictionnaires, on peut lire des définitions plus ou moins complexes où on nous parle de pensées élaborées, de représentations abstraites ou encore de choses que l’esprit peut concevoir. Si on consulte Hervé Tullet, c’est une tout autre histoire. Avec lui, il est question de souffle, de sensation magique, de taches de couleurs qui se mélangent. De graines à planter, à faire pousser, à récolter, de rangement, de tri, de recommencent, mais aussi d’observation, de sensations, de curiosité et de monde à changer.

Sans changer une recette déjà bien éprouvée, mais qui fonctionne toujours aussi bien, visiblement, cet artiste auteur emporte les jeunes lecteurs dans son monde abstrait et coloré pour leur donner un petit court de créativité. Au milieu des points rouges, jaunes et bleus et des traits noirs gribouillés, il se dégage une certaine énergie qui fait de ce manifeste en faveur de l’imagination un ouvrage étonnant et intrigant. Un petit recueil à mettre entre les mains des enfants pour peut-être éveiller des vocations.

jaiuneidee_extrait

jacominus_couvLes Riches Heures de Jacominus Gainsborough

Par Rébecca Dautremer. Sarbacane, 19,50 €, octobre 2018. Dès 5 ans.

Il y a des lectures qui frappent, des histoires qui vous déstabilisent, des fables qui vous versent dans un flot de sentiments ambivalents. Celle que l’on découvre ici en fait assurément partie. Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough est un récit de vie, une vie simple et complexe à la fois, une vie bien remplie, avec ses joies et ses peines, ses angoisses et ses espérances, ses péripéties, ses rencontres et ses souvenirs. Avant d’ouvrir cet album, on ne s’imagine pas à quel point le voyage que l’on s’apprête à faire en compagnie de cette mignonne petite boule de poils blanche va nous bouleverser.

Chaque double page illustrée est une incroyable immersion dans l’univers doux et magnétique de cette grande dessinatrice qu’est Rebecca Dautremer. Elle peint là pour la première fois une galerie de personnages animaliers qui n’est pas sans rappeler les illustres Benjamin Rabier et à Beatrix Potter. L’écriture est légère et raffinée, et le propos émouvant. Mais assez parler ce livre magistral, à vous d’aller vous le procurer pour le partager avec vos enfants.

jacominus_extrait

 

petitespatates_couvLes Petites Patates – Tout un tas de têtards !

Par Charles Paulsson. Gallimard Jeunesse, 6 €, août 2018. Dès 3 ans.

Aujourd’hui, pour la leçon sur les sciences de la vie, la maîtresse emmène toute sa classe de petites patates à la mare. Armées de leurs épuisettes, et de leur bonne humeur, les petites patates se réjouissent déjà de pouvoir capturer quelques têtards, qu’elles pourront ensuite ramener à l’école, pour les observer dans un aquarium. Entre Petite Patate Bleue qui ne comprend pas les consignes, Petite Patate Rouge qui déborde de motivation et Petite Patate Verte qui préfère chasser les papillons, vous l’aurez compris, la séance s’annonce animée.

Dans cette série croustillante, qui compte déjà 4 tomes, Charles Paulsson passe le petit monde de l’école maternelle à la friteuse avec beaucoup d’humour et de finesse. Les élèves, chacun dans son style, sont irrésistiblement drôles et parfaitement bien cernés. La maîtresse fait ce qu’elle peut au milieu pour canaliser toute cette énergie et on se lie d’affection pour elle. Graphiquement, on adore également, c’est coloré et les personnages sont à croquer ! Les Petites Patates, une série à consommer sans modération, sur place ou à emporter !

ptes_patates_4_tetards_INT-10

 

ourscontrelamontre_couvL’Ours contre la montre

Par Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet. Hélium, 15,90 €, octobre 2018. Dès 5 ans.

Pour une fois, ce n’est pas le Lapin Blanc d’Alice qui court après le temps, mais un ours un peu déphasé, qui passe ses journées à tenter de rattraper le retard accumulé au lever. Du petit déjeuner au coucher du soleil, quand on n’est pas synchronisé, ce n’est pas facile de faire les choses correctement et cet ours l’apprend chaque minute à ses dépens. Mais il a une excuse, et une bonne, il ne sait pas lire l’heure. Heureusement, après une petite leçon illustrée, les cadrans et les aiguilles n’auront plus de secret pour lui. Mais attention tout de même au surmenage, le « Burn-ours » n’est jamais très loin !

Entre Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet, le timing est toujours aussi bon. Ce duo réglé comme une montre suisse est de retour en librairie avec une histoire qui part à la chasse au temps qui passe et qui donne des clés pour apprendre aux enfants à lire l’heure. N’hésitez donc pas à faire une petite pause avec eux, pour savourer comme il se doit toutes les subtilités de cet album stimulant.

ourscontrelamontre_extrait

Publiez un commentaire