Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Corps Collectif

12 avril 2019 |
SERIE
Le Corps Collectif
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
16.5 €
DATE DE SORTIE
16/01/2019
EAN
2075109710
Achat :

Baudoin-le-corps-collectifÀ travers des scènes à l’encre noire dont Baudoin s’est fait une spécialité, un récit se dessine, un fil se tend, des Grottes de Chauvet jusqu’à Isadora Duncan. Durant sept ans, l’auteur de Ballade pour un bébé robot, Les Enfants de Sitting Bull ou Piero, a assisté aux répétitions, aux performances et aux représentations de la compagnie de danse Le Corps Collectif. De son ambition de se mesurer graphiquement au mouvement naît un opus typique de sa production mêlant spiritualité, manifeste artistique et poésie singulière.

Ce qui impressionne chez Baudoin est sa capacité à ramasser le fil de sa réflexion. Comment dire l’indicible en dessin ? La réponse se lit au détour d’une page : avec un pinceau qui rature, sature ou au contraire s’arrête. Quel lien entre le vol collectif des martinets qu’il voyait enfant, la négation du corps dans le travail à la chaîne et les photos des charniers? La réponse lui apparaît dans le spectacle des corps nus du collectif durant leurs performances dite de « la meute ».

Baudoin est expérimental, il écrit la vie, « ce que fait la vie » et le travail de cette compagnie lui ressemble. Après les dessins du collectif comme laboratoire artistique, il présente le travail de Nadia, chorégraphe et directrice des recherches qui crée, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, le projet « une minute de danse par jour ». Le spectacle de ces secondes de danse lui inspire les mots qui caractériseront son processus créatif : « Je me laisse envahir. Et, à l’intérieur de mon immobilité, ça se met à bouger. » Ainsi, dans l’espace entre le corps collectif et l’intériorité du « gouffre » au fond duquel il plonge pour peindre se forme, l’invisible danse.

La bande dessinée se clôt sur les portraits des danseurs que Baudoin échange contre leurs témoignages de ce qu’est le corps collectif. Troc dont il est coutumier. Mais c’est bien dans l’espace qui se crée entre l’encre noire de sa plume, le blanc de la page, la mise en forme et son discours que naît la magie Baudoin.

le_corps_collectif_image

 

Publiez un commentaire