Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 3, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Jardin des fées #1

16 juin 2022 |
SERIE
Le Jardin des fées
ALBUM
Bergère des fées - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15.90 €
DATE DE SORTIE
01/06/2022
EAN
2490735233
Achat :

Sur les consignes de sa maman, qu’elle ne voit presque jamais, la jeune Lucie se rend chez un oncle acariâtre, et sa famille pas vraiment plus accueillante. Le fils est souffreteux et pédant, la mère irritable et le personnel de maison bourru. Fascinée par les plantes et douée en dessin, Lucie va arpenter le jardin que ses hôtes semblent ne pas voir, fouiller les pièces de la maison, et mettre au jour quelques secrets. Surtout, elle va croiser le chemin d’une petite fée, qui lui révèle que son peuple agonise à l’autre bout du domaine…

le-jardin-des-fees_image1Après l’adaptation de Princesse Sara, la scénariste Audrey Alwett (Le Grimoire d’Elfie) et la dessinatrice Nora Moretti se lancent dans une fiction qui puise son inspiration du côté du Jardin secret de Frances H. Burnett (adapté en BD avec talent par Maud Begon) et de la fameuse affaire des fées de Cottingley, au début du XXe siècle, avec ses photos truquées mais troublantes de créatures ailées tournant autour de jeunes filles. Ainsi, on suit à la fois l’enquêtrice en herbe Lucie et la petite fée frondeuse Marigold, autour d’une enquête fantastique mêlant fable écolo, secrets de famille et conte gothique. Le scénario est bien construit, pose savamment le décor pour conserver le suspense tout en laissant suffisamment d’indices pour happer les jeunes lecteurs, et s’appuie sur des enjeux classiques mais efficaces. Néanmoins, même si certains mystères ne sont pas encore levés à l’issue de ce premier tome de diptyque, on n’est guère surpris par l’enchaînement des rebondissements et quelques artifices narratifs paraissent un peu faciles. Même constat côté dessin: l’ambiance générale est solide, avec un environnement coloré et un design (architecture, personnages…) convaincant, mais certains gros plans de visage sont grossièrement brossés et un certain maniérisme des poses pourra lasser.

Au final, par son efficacité et son univers à la fois chaleureux et envoûtant, ce Jardin des fées comporte tout ce qu’il faut pour séduire un lectorat pré-adolescent (et au-delà), qui passera aisément outre les quelques facilités scénaristiques et cases bancales.

le-jardin-des-fees_image2

Publiez un commentaire