Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Temps des sauvages

10 février 2017 |
SERIE
Le temps des sauvages
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
26 €
DATE DE SORTIE
13/10/2016
EAN
275481552X
Achat :

Dans une société futuriste dominée par de grandes entreprises et où les mutations génétiques sont monnaie courante, Martine Laverdure est dans le collimateur de ses employeurs. Cette caissière est en effet jugée trop lente et surtout trop syndiquée. Elle se fait donc convoquer mais l’échange dégénère vite et elle trouve la mort dans un accident provoqué par Jean, le responsable du service de sécurité. Seulement voilà, Martine avait des enfants : Blanc, Brun, Noir et Gris, quatre hommes-loups prêts à tout pour tuer celui qu’ils considèrent comme le meurtrier de leur mère. Mais la chasse s’avère plus difficile que prévue…

le_temps_des_sauvages_image1Le Temps des sauvages est l’adaptation du roman Manuel de survie à l’usage des incapables de l’auteur belge Thomas Gunzig. Sébastien Goethals, dont le thriller est la spécialité (Ceci est mon corps, Zodiaque), nous livre sa vision percutante d’une traque qui tient le lecteur en haleine tout au long d’un album pour le moins épais. Côté dessin, les tons sont sombres, comme il sied à cette vision du futur noire et cauchemardesque, et le trait dynamique combiné à des plans quasi cinématographiques apporte rythme et force au récit.

Les personnages nous sont présentés bruts et sans jugement. Ici, pas de “gentils” ou de “méchants”, car tous cultivent leur propre folie induite par cette société de la démesure, que ce soit Jean, l’assassin qui rêve d’une vie tranquille sous le soleil, sa femme Marianne, obsédée par sa carrière, ou encore la meute de frères, qui se déchire peu à peu de l’intérieur.

La couverture de l’album, qui nous présente un caddie dont les barreaux ont été tordus, fait craindre une énième dénonciation du système capitaliste, mais l’écueil est évité grâce à la qualité des graphismes et de la narration, et surtout le choix de la science-fiction qui, comme souvent, a moins pour but de nous proposer une vision du futur que de porter un regard critique sur notre époque.

le_temps_des_sauvages_image2

Publiez un commentaire