Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Les Somnambules °

13 janvier 2009 |

somnambules_couv.jpgnon.jpgPar Randall.C. Casterman, 24 €, le 14 janvier 2009.

Pénétrer un univers onirique n’est pas aisé. Quand celui-ci est trop personnel, trop marqué de l’empreinte de son créateur (son rêveur), il peut laisser à sa porte le lecteur hermétique. Et c’est ce qui risque d’arriver avec ces Somnambules (dont on peut lire un extrait ici): par trop de nonsense et de dialogues surréalistes, on se lasse très vite de l’histoire de ce gentil petit couple (lui est bavard, elle beaucoup moins) navigant au fil de ses songes, en compagnie d’un chien amoureux et de sous-mariniers paumés.

Dommage, car le dessin et les couleurs délicates (dans les tons de verts) de Randall.C. servent joliment son récit à dimension poétique. Si quelques chapitres ne manquent pas de charme, le voyage complet des héros rêveurs est trop décousu et pas assez intrigant pour nous scotcher tout au long de ses 100 pages. On est loin d’un Blutch, qui est passé maître dans la mise en scène de séquences oniriques (voir notamment Vitesse moderne). La faute sans doute – en partie – à la traduction du flamand original: on sent dans les dialogues l’amorce d’un joli jeu sur les mots, en résonance avec les images, mais le texte français tombe à plat. À force de trop vouloir nous faire rêver, Les Somnambules nous endorment.

Achetez Les Somnambules sur Amazon.fr

somnambules_image.jpg

Commentaires

Publiez un commentaire