Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ma vie posthume #1 ***

12 juin 2012 |

picto-critique-V3-3posthume_couvPar Zanzim et Hubert. Glénat, 12,55€, le 18 avril 2012.

Ce n’est pas Tatie Danielle (l’inoubliable vieille dame confite dans le vinaigre qu’a filmée le cinéaste Etienne Chatiliez), mais presque. Emma Doucet n’aime pas qu’on lui dise quoi faire. Elle fumera si ça lui chante, sa santé dusse-t-elle en pâtir et son aide-ménagère râler largement.

posthume_1Quand elle trépasse violemment, Emma est la première surprise : non, elle ne s’attendait vraiment pas à ça. D’ailleurs, il lui faut attendre plusieurs heures pour comprendre qu’elle est morte. Et pour cause. A part un verdissement et la présence de moucherons, son corps s’active toujours. Voilà notre héroïne devenue zombie au cheveux gris, déterminée à trouver qui l’a trucidée…

Malin Hubert qui, après nous avoir enchantés avec Miss Pas Touche ou Beauté (avec les Kerascoët), imagine une enquête très originale, menée par un curieux et piquant personnage. Il s’allie au dessinateur Zanzim (son complice pour la très jolie Sirène des pompiers), habile à mettre en images ce polar gentiment horrifique. Le trait est gai et léger, le récit dense, sans temps mort, émaillé d’humour. Ma vie posthume se dévore gaiement, et se clôt sur une révélation pas piquée des vers…

posthume_2

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire