Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Médaka-Box #1-4 ***

20 février 2013 |

picto-critique-V3-3medaka_box_couvPar Nisioisin et Akira Akatsuki. Tonkam, 6,99 €, T5 le 13 février 2013.
5 volumes parus sur 19 – Série en cours au Japon.

Dans le shônen manga, il y a des lieux aussi emblématiques que communs, comme pour un décor de lycée. Ces établissements scolaires tels que décrits dans les BD nippones sont de véritables auberges espagnoles où se côtoient toutes sortes de caricatures, allant du geek renfermé au beau gosse champion d’arts martiaux en passant par la bimbo adulée et la gothique mystérieuse et fan d’occultisme.

Médaka-Box commence alors comme un énième zoo mené par une charmante lionne au tempérament de feu nommée Kurokami. Cette dernière cumule toutes les qualités : athlète de niveau olympique, compassion sans limite pour le  genre humain, un optimisme à toute épreuve. medaka_box_image1Des qualités qui font d’elle la présidente du conseil étudiant, et une championne hors pair capable de résoudre tous les tracas du quotidien de ses amis (vols, brimades, racket, etc.). Les aventures les plus absurdes s’enchaînent alors dans un humour très académique mais efficace, dû notamment au style graphique et à la mise en scène d’Akira Akatsuki.

Si les deux premiers volumes semblent s’installer dans une routine bon enfant qui ne renouvelle pas franchement le genre, il faut attendre le troisième volume pour que le scénariste Nisioisin commence à faire prendre conscience à ses personnages qu’ils vivent dans un lycée pas comme les autres. Des héroïnes qui sautent du haut d’un immeuble sans se casser un ongle ? Des justiciers capables d’exploser des bâtiments entiers ? Que le lecteur se rassure, Nisioisin ne va pas vous faire le coup des personnages se rendant compte qu’ils sont dans une BD. Il va plutôt orienter son récit vers une ambiance un peu plus sombre, presque moralisante, où les scènes d’action ne seront plus dans un registre humoristique, mais presque réalistes avec du sang versé, des larmes et surtout, des remises en question sur la propre humanité des héros. La présidente va ainsi s’apercevoir que ce lycée n’est qu’un vaste terrain d’expérimentation pour former une élite humaine… inhumaine ! Médaka-Box se transforme alors en un très bon manga d’action où les personnages en quête d’eux-mêmes vont pulluler dans les pages d’un récit dont on ne sait où il nous mènera… et c’est tant mieux !

À noter que ce manga a bénéficié d’une jolie adaptation en série TV animée (en deux saisons, presque comme dans le manga en fait), produit par la société Gainax (Evangelion, Diebuster).

Kara

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

medaka_box_image2

Commentaires

Publiez un commentaire