Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Moi, dragon #1 °

18 août 2010 |

moi_dragon_couvnonPar Juan Gimenez. Le Lombard, 13,50 €, le 11 juin 2010.

Alors que tout était réuni pour faire une belle fête de l’anniversaire du roi Belmonth, une conjonction d’événements funestes semble en passe de marquer cette date autrement que par un joyeux feu d’artifice. Une bande de mercenaires soumis à l’héritière du précédent souverain, déchu de la main de Belmonth, vient assiéger le château et revendiquer son trône. Tandis que le volcan voisin gronde et qu’un enfant vient de naître d’une mère porteuse d’un lourd secret. Et on ne vous parle pas des dragons…

moi_dragon_imageÉvoquant clairement la brillante saga romanesque Le Trône de fer, cette nouvelle série mélange guerre de succession dans un Moyen-Âge fantasmé et fantasy sombre, avec la présence annoncée de créatures de légende. Mais ce premier tome se révèle rapidement épuisant. Par ses événements dans tous les sens, ses planches peintes ultra-chargées et ses dialogues interminables. Pour ce premier tome d’une trilogie, le dessinateur de la cultissime Caste des Méta-Barons a péché par excès. Son crayon romantique et son talent de coloriste lui font oublier toute retenue dans la mise en place de ses cases, et c’est la confusion et une sensation d’écoeurement qui y règnent finalement. Même chose du côté du scénario et du texte, tout va trop vite et la surabondance d’informations, mêlée aux nécessaires séquences de portrait des personnages, rendent l’ensemble indigeste. Reste à espérer que, de ce terreau trop chargé, les deux albums suivants réussissent à éclore dans plus de sobriété. Mais c’est pas gagné.

Achetez Moi, dragon sur Fnac.com

Achetez Moi, dragon T1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire