Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 16, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Nymphéas noirs

20 février 2019 |
SERIE
Nymphéas noirs
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
28.95 €
DATE DE SORTIE
25/01/2019
EAN
2800173505
Achat :

Giverny, ses nénuphars, ses peintres amateurs en quête de lumière, et ses hordes de touristes venus admirer le jardin de Claude Monet. C’est dans ce décor de carte postale qu’est retrouvé mort un homme, flottant dans le ruisseau, le crâne défoncé. Séducteur patenté, collectionneur de belles toiles, il n’avait toutefois pas d’ennemi connu. Le policier en charge de l’enquête va se heurter à un épais mystère, en même temps qu’il se laissera hypnotiser par la jolie institutrice. Pendant ce temps-là, la jeune Fanette prépare un concours de peinture, et une vieille fantomatique observe ce petit monde s’ébattre. Et la possible existence d’un ultime et inconnu tableau de Monet est évoquée…

nympheas_noirs_image1Best-seller du polar français sorti en 2011, Nymphéas noirs devient une superbe bande dessinée sous la plume et le pinceau des créateurs de Code McCallum. Les deux auteurs, plutôt habitués du genre SF, semblent très à l’aise dans le décor normand et le rythme lent de l’histoire originelle. Une histoire à clef, aux révélations finales sidérantes, que la version BD parvient à maintenir brillamment. C’était là le grand défi, et il est totalement relevé. Mention spéciale à Didier Cassegrain, qui développe une grammaire graphique hyper séduisante, à la fois d’une grande précision et d’une sensitivité rare. Ses silhouettes féminines élancées, ses regards de policier ténébreux, mais aussi le soin apporté aux ciels et aux éléments de la nature offrent un spectacle envoûtant. Loin de singer l’impressionnisme de Monet, il lui réserve un hommage sincère et moderne, en s’appuyant sur la lumière et des jeux de texture et de transparence pour mieux mettre en avant son trait. Bien joué.

Publiez un commentaire