Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 26, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Ogregod #1 °

25 octobre 2010 |

ogregod_couvnonPar Zoran Janjetov et Alejandro Jodorowsky. Delcourt, 13,95 €, le 6 octobre 2010.

Depuis la planète Okkar, menée par une dictature militaire, un mini-tyran envoie un vaisseau dans l’espace pour un voyage de deux mois. À son bord, les rejetons des leaders du régime (politiques, industriels, marchands d’armes, banquiers…), accompagnés d’un robot docile et d’un quatrope, race à quatre pieds de scientifiques réduits en esclavage. Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu…

ogregod_imagePour leur nouvelle collaboration (après Les Technopères et Avant l’Incal notamment), Janjetov et Jodorowsky adaptent librement, et sous forme de saga galactique en 4 tomes, Deux ans de vacances de Jules Verne. Au menu, une sorte de Koh-Lanta spatial, avec des ados gâtés qui se crêpent le chignon, et un alien qui fomente une révolution. Pourquoi pas. Sauf que, comme souvent, Jodorowsky ne brille pas par la finesse de ses dialogues, ni par la profondeur psychologique de ses personnages. L’outrance et la caricature peuvent fonctionner quand le scénario est malin et bouscule les attentes du lecteur. Ce qui n’est pas absolument pas le cas ici, l’intrigue avançant sur des chemins ultra-balisés et d’un ennui mortel. Le faux second degré de ce premier tome se retrouve aussi au niveau du dessin : si Janjetov parvient à procurer quelques sensations avec deux ou trois trouvailles visuelles, l’ensemble est tellement synthétique et désincarné qu’on a l’impression de regarder un grand vide. Si tout cela n’était pas fait avec un tel sérieux, on aurait vraiment envie de rire.

bouton_nbd Achetez Ogregod T1 sur Fnac.com
Achetez Ogregod T1 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Elise

    Ce n’est même pas du dessin ça, c’est de la photo traficotée, beurk!

  2. Elise

    Ce n’est même pas du dessin ça, c’est de la photo traficotée, beurk!

Publiez un commentaire