Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

On a mangé sur une île

30 septembre 2020 |
SERIE
On a mangé sur une île
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
04/09/2019
EAN
2413013342
Achat :

« Une Île », c’est le nom du restaurant gastronomique de Gérard Bossé, installé au cœur d’Angers. Depuis près de 35 ans, le cuisinier étoilé et sa sommelière (et épouse) Catherine élaborent des plats et accords gastronomiques pour faire « manger du sens » aux gens et sublimer leurs ingrédients, notamment les poissons et fruits de mer de la vallée de la Loire. La cuisine pour eux, c’est avant tout un art, et le restaurant accueille d’ailleurs fréquemment des artistes, dont un gratin d’auteurs et autrices de bandes dessinées, qui rendent ici hommage à un chef qui casse les clichés.

on-a-mange-sur-une-ile-image1L’ouvrage est divisé en 8 chapitres, chacun scénarisé et illustré par un·e artiste différent·e, et qui tournent généralement autour du parcours de Gérard Bossé ou des coulisses du restaurant. Chaque histoire est agrémentée d’une recette et d’un accord de vin choisis spécialement pour son auteur·ice par Gérard et Catherine, et l’album se conclut sur une biographie qui retrace le parcours du cuisinier.

Si l’idée de réunir des étoiles de la bande dessinée autour d’une même table a de quoi séduire, les chapitres s’avèrent très inégaux, même si certains, comme celui de Camille Jourdy (Juliette) ou d’Hervé Tanquerelle (Groenland Vertigo), réussissent l’exercice avec davantage de brio.

Avec cet ouvrage collectif, l’intention est clairement d’initier un rapprochement entre la bande dessinée et l’art culinaire, souvent réduit à sa simple fonction « calorifique », ou même marchande. Malheureusement, le résultat relève plutôt d’un portrait qui parlera sûrement aux connaisseurs et aux Angevins, mais moins à ceux en dehors de ce cercle. L’hommage est un art difficile, car il peut facilement tomber dans l’éloge sans trop de nuance, et l’écueil n’a pas su être évité par le collectif… même s’il a réussi à nous convaincre qu’une virée sur l’Île en vaut, elle, certainement le détour !

on-a-mange-sur-une-ile-image2

Publiez un commentaire