Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

Point de rupture #1 ****

28 avril 2009 |

point_de_rupture_vignette.jpgbravo.jpgPar Eduardo Risso et Carlos Trillo. Delcourt, 13,95 €, le 8 avril 2009.

L’apocalypse, c’est jamais marrant. Et le monde qui émerge après n’est, en général, guère plus riant. Lisa, alias Crash, survit ainsi dans une cité peuplée de vagabonds accrocs à deux redoutables drogues, distribuées par deux groupuscules opposés, le Conseil et la Junte. L’addiction à ces substances (poétiquement nommées Illusion et Astral) est si forte que les plus paumés vont jusqu’à vendre leur femme, un oeil ou un rein pour obtenir une dose. Tueuse à gages pour le Conseil, Lisa traîne un passé douloureux derrière elle. Qui va ressurgir quand elle devra affronter Emile, lointain amour et homme de main de la Junte…

point_de_rupture_image1.jpgCela faisait bien longtemps qu’on avait pas lue une BD cyber-punk aussi puissante. Du genre qui vous met une grande claque graphique en deux cases, vous attrape par le col pour vous balancer dans le vide 160 pages plus loin, la main tremblante et l’oeil embué. Le monde décrit par Carlos Trillo (La Grande Arnaque, L’Héritage du colonel…), quelque part entre Akira et Mad Max, est une prison de béton à ciel ouvert, dans lequel une poignée de nantis décadents règne sur un peuple d’esclaves qui ont perdu leur humanité. Peu d’espoir, pas mal de haine et une grosse dose de violence, dans ce premier tome d’une série américaine qui en comptera quatre. Si le trait d’Eduardo Risso (100 Bullets) évoque parfois Mike Mignola, ses planches rendent clairement hommage à deux maîtres du noir et blanc: Frank Miller et José Muñoz. La force brutale du premier et la finesse expressionniste du second, une fois assaisonnées à la sauce Risso, produisent un bijou de noir et blanc, ultra-contrasté et toujours surprenant. Si la SF glauque ne vous rebute pas et que vous n’avez pas peur de vous brûler les doigts, jetez-vous sur Points de rupture. Des comics aussi intenses, il ne faut pas les laisser passer.

Achetez Point de rupture T1 sur Amazon.fr
+ d’infos sur NouvellesBD.com

point_de_rupture_image2.jpg

Commentaires

  1. Un petit coté batman ces dessins, j’aime ça !
    Gael

  2. Un petit coté batman ces dessins, j’aime ça !
    Gael

  3. C’est vrai, ces deux cases évoquent Gotham City. Mais plongez-vous dans l’ouvrage, vous verrez que Eduardo Risso manie avec finesse les références, tout en développant son propre style.

  4. C’est vrai, ces deux cases évoquent Gotham City. Mais plongez-vous dans l’ouvrage, vous verrez que Eduardo Risso manie avec finesse les références, tout en développant son propre style.

Publiez un commentaire