Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pour en finir avec le cinéma ***

12 septembre 2011 |

biencinema_couvPar Blutch. Dargaud, 19,95€, le 9 septembre.

Blutch est cinéphile. Habité par un art qu’il ne pratique pas – ou moins que la bande dessinée (voir notamment sa participation au déjanté Villemolle 81 de Winshluss), l’auteur de Blotch ou du Petit Christian crie sa passion ambivalente pour la pellicule, les réalisateurs et les acteurs.

PL_POUR-EN-FINIR.inddPour en finir avec le cinéma commence par une citation de l’écrivain André Hardellet : « Ces scènes – et quelques autres – prennent place, naturellement, dans le film de cinéma pur que j’ai souvent rêvé de composé et qui ne raconterait pas une histoire, qui n’aurait ni commencement ni fin un déroulement d’images se suffisant à elles-mêmes comme ces bouleversantes combinaisons de figures que le hasard assemble quelquefois, sans préavis ni justification, sur notre route. » Voilà qui caractérise parfaitement cet exercice de style pourtant spontané, porté par un dessin vivant et vibrant, empli de nuances et d’énergie, et imprimé en technicolor.

L’auteur maltraite et se heurte à des femmes qui le contredisent, le secouent. L’une trouve le cinéma « illustratif et déclamatoire, et pour tout dire outrecuidant et, pire que tout, sentimental ». Blutch déroule une pléiade de références, croise Jean-Luc Godard, médite sur Cyclone à la Jamaïque d’Alexander Mackendrick, avoue une fascination pour Burt Lancaster et « son corps au-dessus de tout soupçon » – représenté de mille façons -, portraiture en sept vignettes Luchino Visconti… Il semble osciller entre adoration et répulsion pour un « art où les hommes se font aligner et polir les dents, où les durs se font poudrer pour masquer leur couperose, où les cow-boys se font épiler la poitrine et frisotter les mèches ». Déclaration d’amour absolu d’un grand pudique, ce bel album donne, à travers une voix féminine, une charmante définition du cinéma. Qui ne serait, finalement, qu’ « un filet à papillons pour attraper les petites filles ».

PL_POUR-EN-FINIR.indd

bouton_nbd Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Publiez un commentaire