Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

13 Comments

Blutch, un guide de lecture

6 février 2009 |

vitessemoderne_image.jpgIl n’est pas toujours facile de se plonger dans l’oeuvre d’un auteur tel que Blutch, surtout quand on a presque rien lu de lui (si, si, je suis sûr qu’il y en a – c’est mal, très mal, mais on va tâcher de réparer ça, hein?!). Alors, pour pouvoir frimer et dire que vous connaissez sur le bout des doigts les livres du futur président du Festival d’Angoulême, voici un petit guide de lecture. Il ne prétend pas être exhaustif, mais tente de décrire rapidement des jalons importants de la bibliothèque Blutch. On notera également que L’Association publiera en juin un monovolume de Sunnymoon, une des premières bandes dessinées de l’auteur, dont deux tomes étaient parus chez Fluide Glacial et à L’Association, en 1992-93.

waldosbar_p.jpgWaldo’s Bar

À peine diplômé des Arts Déco de Strasbourg, Blutch intègre la rédaction de Fluide Glacial grâce à un concours, pour lequel il avait proposé une parodie de Tintin au Tibet. Waldo’s Bar, recueil de récits courts parus dans le magazine, ne reprend pas cette histoire mais permet de se plonger dans les influences de Blutch: le western, le film noir, le jazz, Disney, les belles femmes. On y croise ainsi John Cassavetes, les Trois petits cochons et des créatures plantureuses, dans des récits entre hommages, parodies et – déjà – onirisme. (Waldo’s bar. Fluide Glacial, 11,95 €.)
Achetez Waldo’s Bar sur Amazon.fr

blotch_p.jpgBlotch

Blotch, c’est le roi de Paris, le garant du dessin d’humour de qualité française. Dans ces histoires en noir et blanc, Blutch parodie la rédaction du magazine Fluide glacial en la replaçant dans le contexte de l’entre-deux guerres. Le grivois est alors de bon ton et la plume encore bien raide. En prenant pour héros un être détestable, Blutch fait preuve d’un humour acide qui fait mouche, porté par un trait extrêmement vivant, qui a durablement influencé de nombreux auteurs. (Blotch, oeuvres complètes – Fluide Glacial 19,95 €)
Achetez Blotch, oeuvres complètes sur Amazon.fr

mitchum_p.jpgMitchummitchum_image.jpg

En pleine crise de confiance pendant ses années Fluide glacial, Blutch crée une série de cinq comics expérimentaux, sous l’impulsion de Jean-Louis Gauthey, fondateur de l’éditeur Cornélius. Ils seront sa bouffée d’air pur et de recherche picturale, alors que le carcan des histoires courtes lui pèse de plus en plus. Laissant libre cours à son pinceau, l’auteur produit alors une bande dessinée radicale et bouleversante, entre improvisation graphique et rêve dessiné. Un jalon majeur dans l’oeuvre de Blutch, qui porte le 9e art vers des sommets. (Mitchum (recueil). Cornélius, 20 €)
Achetez Mitchum sur Amazon.fr

lepetitchristian02_p.jpgLe Petit Christian

Consacré cette année au Festival d’Angoulême, Le Petit Christian évoque l’enfance de l’auteur, né Christian Hincker et élevé en Alsace. On y découvre un gamin déjà surdoué du dessin, fan de Tintin et de Steve McQueen, au cœur d’artichaut et à la coupe au bol. Probablement une des oeuvres les plus accessibles de Blutch, Le Petit Christian est un bijou de mise en scène, d’humour et de tendresse. Le jury du Festival d’Angoulême ne s’y est pas trompé, en décernant un Prix Essentiel au deuxième volume, sorti dix ans après le premier. (Le Petit Christian. Deux tomes. L’Association, 11 et 13 €).
Achetez Le Petit Christian T1 et Le Petit Christian T2 sur Amazon.fr

peplum_p.jpgPeplum

Libre adaptation du Satyricon de Petrone, Peplum est une oeuvre ambitieuse, une grande saga funèbre qui trimballe son anti-héros dans un Empire romain déliquescent. Prévu au départ pour être publié dans les pages de l’emblématique revue (À Suivre), cet album – avec les comics Mitchum – permet à Blutch de sortir du genre parodique et de développer un autre style de dessin. Peplum est donc un cap décisif dans sa carrière, et une bande dessinée inoubliable. (Peplum. Cornélius, 22 €.)
Achetez Peplum sur Amazon.fr

vitessemoderne_p.jpgVitesse moderne

Sans doute mon album préféré de Blutch. Vitesse moderne est à la bande dessinée ce que Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Bunuel est au cinéma. Un récit qui avance comme un rêve, selon une logique narrative improbable, mêlant têtes connues (Omar Sharif) et figures inquiétantes (les personnages encagoulés). Scènes dansées, références délirantes à Tintin, séquences drolatiques et passages carrément flippants, tout participe à faire de Vitesse moderne un livre incontournable, au plaisir de lecture sans cesse renouvelé. (Vitesse moderne. Dupuis, édition spéciale « 20 ans d’Aire libre », 18 €.)
Achetez Vitesse moderne sur Amazon.fr

donjon_p.jpgDonjon Monsters #7 – Mon fils le tueur

Invité le temps d’un album dans la série Donjon de Joann Sfar et Lewis Trondheim, Blutch parvient à imprimer sa patte à l’univers médiéval-fantastique imposé. Ses planches sont sombres et chargées, créant une atmosphère lourde de fumée et de boue des plus propices. Un des plus beaux albums de la série Donjon Monsters, qui a bénéficié d’une splendide version grand format noir et blanc. (Donjon Monsters #7 – Mon fils le tueur. Delcourt, 9,95 €.)
Achetez Donjon Monsters T7 sur Amazon.fr

cetaitlebonheur_p.jpglavolupte_p.jpglabeaute_p.jpgC’était le bonheur / La Volupté / La Beauté

labeaute_planche_p.jpg

Suivant l’éditeur Sébastien Gnaedig de Dupuis à Futuropolis, Blutch poursuit ses recherches graphiques et narratives, avec trois livres éblouissants. Dans C’était le bonheur, l’auteur se penche sur la vie de couple et la place de l’enfant dans celle-ci. Par de courtes séquences, souvent jetées au stylo dans un esprit évoquant le dessin de presse, il brosse un portait doux-amer de la famille moderne. Retour à une ambiance surréaliste avec La Volupté, dans l’esprit de Vitesse moderne. Il y est question de singe en liberté, de politiciens stressés, de chasseurs amoureux, d’une baby-sitter délurée et d’une femme qui rêve de gros cailloux. Hautement dérangeant et érotique, La Volupté ouvre la porte au livre suivant, La Beauté. Cet épais recueil d’illustrations pleine page, sans texte, fait figure de plongée cérébrale dans un monde à la fois étrange et familier. On y voit des chiens, des bébés, des femmes ligotées, des cheminées et des piscines. Hypnotisant.
Achetez C’était le bonheur, La Volupté et La Beauté sur Amazon.fr

Images © Blutch – Dupuis / Cornélius / Futuropolis

Commentaires

  1. Et si l’on veut pouvoir se rendre compte de l’évolution graphique de Blutch, on peut aussi se procurer « Mish mash » (paru en 2002) regroupant des récits divers depuis ses débuts dans Fluide jusqu’à plus récemment.

  2. Et si l’on veut pouvoir se rendre compte de l’évolution graphique de Blutch, on peut aussi se procurer « Mish mash » (paru en 2002) regroupant des récits divers depuis ses débuts dans Fluide jusqu’à plus récemment.

  3. Ça c’est bien vrai. Je ne l’ai pas intégré pour ne pas surcharger l’article, mais heureusement que des « blutchophiles » comme vous, Flebus, gardez un oeil ouvert.

  4. Ça c’est bien vrai. Je ne l’ai pas intégré pour ne pas surcharger l’article, mais heureusement que des « blutchophiles » comme vous, Flebus, gardez un oeil ouvert.

Publiez un commentaire