Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 3, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pulp Festival 2022 : Mattotti, Catel & Bocquet et Fanny Michaëlis en têtes d’affiche

8 avril 2022 |

3B1BB331-24D3-43BB-ABFF-8457073D983FLe Pulp Festival 2022, sous-titré « la bande dessinée au croisement des arts », se déroule de ce vendredi 8 au dimanche 10 avril, à la Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée, à Noisiel (Seine-et-Marne). Expos, spectacles, rencontres… BoDoï vous en donne un avant-goût.

Dans cette 7e édition du Pulp Festival, qui a jonglé entre confinements et reprogrammation, l’exposition de Lorenzo Mattoti se démarque. La scénographie, très réussie, propose un voyage dans l’univers personnel de l’artiste italien installé en France. À travers une douzaine de thématiques, on plonge dans quarante ans de travail assidu. C’est cette recherche constante d’affiner son art qui le hisse à un statut de maître. Toute l’exposition est construite autour de toiles très grand format, en noir et blanc, qui dominent et rassemblent toutes ces directions éparses. Comme pour montrer que 40 ans de travail ne servaient qu’à converger vers une « masterpiece ».

Autres têtes d’affiche : Catel & Bocquet qui présente leur album Alice Guy, l’étoile oubliée. L’exposition, plus didactique, est agrémentée d’objets, maquettes et films réalisés par cette pionnière du cinéma. Une exposition inspirante dans la veine de réhabilitation des personnalités féminines qui ont marqué les arts.

 

67206233-EB74-47F6-9044-14E9A558D033

 

Cette direction artistique tournée vers les autrices s’affirme avec deux autres installations. La première est une exposition personnelle de Fanny Michaëlis (qui a été présidente du Grand Jury d’Angoulême cette année, et autrice d’une des affiches officielles) dont les points forts sont les sculptures dans l’espace des premières salles, le minimalisme en noir et blanc et la bande sonore qu’elle a elle-même composée et interprétée (ce qui correspond bien à l’ambition du festival de croiser les arts). C’est sans doute l’exposition la plus créative sur le plan multidisciplinaire. La seconde est une exposition sur le fanzinat au féminin (Femzine) allant de « Ah Nana » à Alison Bechdel.

C7EFCF35-6835-4AAD-AAE5-63708F132984
Mur de fanzines d’artistes femmes
Couverture d’un vieil exemplaire de Ah ! Nana

 

Zone à selfieL’exposition « Andy Warhol : I’ll be your mirror » de Typex propose deux emplacements à selfie (voir ci-contre) et une entrée ludique « pour ceux qui veulent vivre leur minute de célébrité ». Le travail de l’auteur néerlandais sur la biographie d’Andy Warhol avait déjà donné lieu à une immense expo à Aix-en-Provence en 2019.

En conclusion, si aucune des expositions ne révolutionne la scénographie et l’interactivité, elles demeurent très qualitatives. Et la programmation événementielle (cinéma, théâtre) viendra appuyer l’ensemble. Et surtout, c’est peut-être la dernière édition du festival Pulp à la Ferme du Buisson, sous cette forme. Tout dépendra de ceux qui succèderont à Vincent Eches, directeur de la Ferme du Buisson et fondateur du festival, qui vient d’être nommé à la tête de la Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image à Angoulême.

Toute la programmation est à retrouver sur la page du Pulp Festival.

Photos © BoDoï

Publiez un commentaire