Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 28, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Solo Leveling #1

22 avril 2021 |
SERIE
Solo Leveling
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
07/04/2021
EAN
2382880295
Achat :

Des portails sont apparus un jour sur la Terre, ouvrant la voie vers des mondes étranges et surtout permettant à des monstres d’envahir la planète. Heureusement, cette funeste apparition s’est doublée de l’émergence de pouvoirs chez certains humains, désormais capables d’affronter les créatures sur leur territoire : des chasseurs arpentant des donjons obscurs pour les nettoyer du Mal. Jinwoo est l’un d’entre eux, mais il a une particularité peu glorieuse : c’est le plus faible et le plus malchanceux des chasseurs ! Sans arrêt blessé et amoché, il poursuit dans cette tâche car c’est la seule qui lui rapporte de quoi maigrement nourrir sa famille. Mais pourra-t-on compter sur lui quand la menace se fera plus forte ?

solo-leveling_imageWebtoon star en Corée, Solo Leveling est en passe de rafler la mise partout ailleurs, à commencer par la France. En effet, tête de pont du nouveau label dédié au webtoon des éditions Delcourt (en duo avec la plateforme de webtoon traduits, Verytoon), le premier tome de cette série affole les compteurs de vente depuis sa sortie. La communauté qui le lisait sur le web l’attendait sans doute avec impatience en version papier, et l’édition proposée par Kbooks les récompense par une finition soignée, ainsi qu’un format large et agréable qui met en valeur le bon travail de passage de l’écran au papier. Voilà pour l’emballage et le contexte.

Mais quid de l’oeuvre en elle-même ? Fortement influencée par les shônen et les jeux vidéo, l’intrigue enchaîne les épreuves à surmonter et sait ménager un vrai suspense dans chacun de ses courts chapitres : les personnages sont en danger, souffrent, meurent, et le décor est suffisamment mouvant pour que l’angoisse naisse à chaque page. Toutefois, ce savoir-faire ne suffit pas à faire décoller l’histoire pour la démarquer de ses illustres prédécesseurs inspirés de l’univers vidéo-ludiques, de Cube à Battle Royale, eux-mêmes influencés par le jeu de rôle. Les quelques singularité de l’univers passent au second plan d’un scénario attendu et franchement lourd quand il s’agit de creuser la psychologie des personnages. Et côté dessin, là aussi, c’est assez caricatural et sans personnalité, sans parler d’une mise en couleur très aléatoire d’une séquence à l’autre, avec des dégradés pas à la hauteur et des effets de lumières baveux. Si Solo Leveling pourra faire passer quelques frissons à des lecteurs ados en mal de sensations, pas sûr qu’elle puisse séduire au-delà. Mais si ce webtoon peut mener à la lecture d’autres oeuvres du même genre un peu plus abouties, alors pourquoi pas…

Publiez un commentaire