Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Watch Dogs #1

9 janvier 2017 |
SERIE
Watch Dogs
ALBUM
Retour à Rocinha - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
13.5 €
DATE DE SORTIE
04/11/2016
EAN
2918771538
Achat :

La jeune hackeuse Sauda a fui la Rocinha, la plus grande favela de Rio, lorsque ses parents ont été assassinés par erreur par des Lobos. Aujourd’hui, son petit frère Sebastaio a intégré leurs rangs et vit de petits trafics. De retour sur ses terres, Sauda a désormais deux objectifs : faire sortir son frère de la criminalité et mettre fin au trafic de drogue dans la Rocinha. Pas une mince affaire entre un pouvoir corrompu et des entreprises gloutonnes…

watch-dogs-bd-plancheAdapter en BD un univers issu du jeu vidéo est toujours une entreprise risquée. Mais la sortie de Watch Dogs, sans révolutionner la BD, montre qu’avec un peu de maîtrise une licence peut tout à fait s’exporter sans se réduire à un coup commercial. À travers le parcours de Sauda, Simon Kansara (MediaEntity, Morgane) développe un univers intéressant, où la technologie est au service de la justice sociale : drones pilotés par des casques, réseaux hackés, ville connectée en temps réel, pouvoirs corrompus au cœur de la misère et des inégalités… Sauda va donc tenter de détourner le système, avec en toile de fond une histoire familiale trouble et un contexte sécuritaire. Si le début de la BD sème un peu la confusion – beaucoup de personnages, action nocturne, intrigue floue – l’histoire se met en fait rapidement en place. Par petites touches, Simon Kansara pose ses ambiances entre réalisme et anticipation et ne lâche pas le lecteur une seconde, grâce à des personnages incarnés et une histoire crédible. Les dialogues sont denses mais équilibrés et le rythme toujours fluide. Une impression renforcée par le graphisme de Horne (Le Quatrième Mur, La Métamorphose, Réincarnations…), aussi à l’aise dans la figuration des espaces urbains que les scènes d’action sous tension. Un tome d’exposition sans grande surprise certes, mais parfaitement exécuté et prenant. Pari donc réussi.

Publiez un commentaire