Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Yiya #1 **

5 janvier 2012 |

picto-critique-V3-2yiya_couvPar Vukasin Gajic et Daniel Pecqueur. Delcourt, 13,50 €, le 23 novembre 2011.

Dans un futur proche, dans le grand Nord russe, il fait froid. Mais alors franchement froid. Ce qui n’empêche pas Rogo de partir en mer par une tempête de tous les diables, pour tenter de repêcher un trésor à la demande d’un étrange bonhomme fraîchement débarqué de son hydravion. yiya_imageHélas, l’opération tourne mal, l’inconnu se brise le cou et Rogo disparaît au fond des flots. La jeune et impétueuse Yiya va alors tenter de sauver ce dernier et entreprendre une quête bien mystérieuse…

Entre conte fantastique et feuilleton d’action trépidant, ce premier volume de Yiya accroche le lecteur par son rythme effréné et le dessin chaleureux et attachant qu’il propose. Point de longue et laborieuse exposition, Daniel Pecqueur (Golden City) nous plonge immédiatement au coeur de l’aventure, qui se veut simplement archéologique au début, mais qui prend rapidement des accents fantasmagoriques, pour se conclure sur une ouverture inattendue, mâtinée de SF ! Le revers de la médaille de ce tourbillon ultra-dynamique est une perte de repères et une certaine difficulté à avaler les révélations en cascade. Mais grâce à une héroïne tête brûlée et grande gueule, à la fois innocente et sexy en diable, on lira avec avidité la suite de cette série, pour vérifier si le trop-plein d’énergie de ce premier tome trouve à se canaliser dans un développement cohérent.
bouton_nbd
Achetez Yiya T1 sur Fnac.com
Achetez Yiya T1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire