Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Baal **

3 novembre 2008 |

baal_couv.jpgpasmal.jpgPar Ludovic Lambour. Casterman/KSTR, 18 €, le 22 octobre 2008.

Ce livre est un cauchemar. Une lente descente aux enfers de deux hommes qui ont pour point commun d’avoir perdu la foi. Le premier a perdu foi en l’Église quand il a découvert qu’elle étouffait des actes de pédophilie. Le second, de retour de la guerre en Irak, a perdu foi en son gouvernement, et peut-être en l’humain. Alors que le premier part à la recherche de son neveu disparu, le second tente de changer de vie grâce à un objet antique dérobé à Bagdad…

Cette bande dessinée de plus de 200 pages tente de dresser le portrait du côté obscur de l’Amérique. Mais entre fait divers glauque et conflit international, Ludovic Lambour s’emmêle un poil les pinceaux. Les chemins respectifs des deux héros tardent à se rejoindre et le suspense retombe trop tôt. De plus, le délire mystique final est peu crédible. Toutefois, le dessin épais et sombre de ce « Jeune talent » repéré à Angoulême (2005), malgré une certaine rigidité dans les scènes d’action, se révèle puissamment évocateur. La mise en images de ce cauchemar contemporain fonctionne ainsi plutôt bien. Ce roman graphique est donc une semi-réussite, ce qui n’est pas si mal pour un premier album si ambitieux.

baal_image.jpg
Achetez Baal sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Val mac kee

    Je viens de lire la dite BD. Je suis resté scotché devant ce scénario, ces images dépeignant monstrueusement l’Amérique que l’on nous cache, que les médias n’osent plus montré. Un réel travail de recherche est ressenti dans la lecture, bref. En quelques points en désaccord avec votre critique.
    J’avais quelques problèmes pour les cadeaux de Noël, une idée s’est présentée :)

    Bonne lecture

  2. Val mac kee

    Je viens de lire la dite BD. Je suis resté scotché devant ce scénario, ces images dépeignant monstrueusement l’Amérique que l’on nous cache, que les médias n’osent plus montré. Un réel travail de recherche est ressenti dans la lecture, bref. En quelques points en désaccord avec votre critique.
    J’avais quelques problèmes pour les cadeaux de Noël, une idée s’est présentée :)

    Bonne lecture

Publiez un commentaire