Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 15, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Batman – Anarky

10 janvier 2020 |
SERIE
Batman - Anarky
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
22.50 €
DATE DE SORTIE
22/11/2019
EAN
B07T2H6SCR
Achat :

À Gotham, s’il y a bien une chose qui ne change pas, c’est le taux de criminalité. Malgré les heures supp’ de l’inspecteur Harvey Bullock et les purges menées par le Chevalier Noir… Alors qu’une bonne âme a convaincu Bruce Wayne d’investir pour réhabiliter le quartier pourri de l’East End, Batman va être confronté à une nouvelle drogue dont l’overdose entraîne – littéralement – l’explosion de l’usager. Puis à un ennemi sorti de nulle part et qui compte renverser l’ordre établi, Anarky.

batman_anarky_image1Ce double-arc narratif, imaginé par Francis Manapul et Brian Buccellato pour Detective Comics, se déploie comme une enquête sombre et brutale, selon un schéma répétitif mais diablement efficace : Batman cherche des méchants, les secoue, se fait taper, tape plus fort, obtient des infos mais trop tard, et puis il remonte une autre piste, cherche d’autres méchants, les secoue, etc. Ça fonctionne comme cela depuis 80 ans, et curieusement, ça marche encore ! Surtout quand les auteurs développent sur ce canevas leur style, ici assez bestial. Ainsi, le trait énergique et, surtout, l’encrage puissant de Francis Manapul offre des combats chorégraphiés fort réussis, au sein de découpages parfois curieux mais toujours inventifs. Et les couleurs de Brian Buccellato illuminent l’ensemble de cette matière magique qui fait Gotham City, croisement génial entre la glauque métropole américaine réaliste et une cité onirique où tout est possible, même se battre contre des motards énervés dans un aquarium abritant un calmar géant. Le scénario construit par les deux auteurs n’emprunte donc pas des chemins vraiment inédits, même si l’apparition dans la seconde moitié du personnage d’Anarky – hacker anarchiste masqué, débarrassant les habitants de leur passé numérique (casier judiciaire, dettes, etc.) – est intéressante. Mais il emmène Batman dans une nouvelle aventure noire (mais divertissante pour le lecteur) qui lui permet de s’interroger, encore et encore, sur le sens de sa double vie et de son engagement contre le crime. Qu’on se rassure, on en a encore pour 80 ans. Au moins.

Publiez un commentaire