Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

46 Comments

BoDoï 121 en vente dès le vendredi 29 août

22 août 2008 |

couv_bodoi_120_blog.jpg


À LA UNE Le Petit Prince par Joann Sfar

DOSSIER BD numérique : la révolution est en marche
DOSSIER Toutes les tendances de la rentrée

INTERVIEW Hippolyte

Et des histoires complètes de Cabu et Jean-Claude Denis

 

 

À LA UNE Joann Sfar, Le Petit Prince et le cinéma

Entre ses multiples séries et ses deux films en préparation (Le Chat du rabbin animé et un long-métrage sur Gainsbourg), Joann Sfar a trouvé le temps d’adapter Le Petit Prince. Un pari risqué qui est au final une jolie réussite. (4 pages)

Joann Sfar sur le web

DOSSIER BD numérique : êtes-vous prêt pour la révolution ?

Lire Tintin sur son portable, une folie ? Pas au Japon en tout cas, où l’on dévore les bulles sur écran. Pour savoir ce que l’avenir réserve à la BD, BoDoï se projette dans le futur ! (5 pages)

Zoom sur les sites pionniers de la BD numérique

DOSSIER Les tendances BD de la rentrée

Avec environ 4 000 nouveautés par an, la production BD ne s’arrête jamais. Mais, à l’image de la rentrée littéraire, le mois de septembre est celui des grosses sorties. Adaptations de romans à succès, humour à gros calibre, séries à concept, suites attendues fébrilement ou perles américaines, BoDoï décrypte pour vous les grandes tendances BD du moment. (6 pages)

INTERVIEW MOYEN FORMAT Hippolyte

Après deux adaptations littéraires épatantes, Hippolyte s’allie au scénariste Richard Marazano pour raconter le destin de Minik, jeune Esquimau ramené en Amérique par une expédition scientifique. Une histoire vraie magistralement dessinée. (2 pages)

Retrouvez l’interview bonus d’Hippolyte ici !
Hippolyte sur le web

INTERVIEW MOYEN FORMAT Stéphane Levallois

En quelques cases, il vous envoie une claque graphique que vous n’oublierez pas de sitôt. Dans La Résistance du sanglier, Stéphane Levallois dessine son grand-père, résistant ordinaire dont il se refuse à exagérer l’héroïsme, sous les traits d’un sanglier. Interview d’un virtuose du pinceau. (2 pages)

Retrouvez l’interview bonus de Stéphane Levallois ici !
Stéphane Levallois sur le web

COMICS The Dark Knight

Avec la sortie d’une édition luxueuse des deux Dark Knight de Frank Miller et du film homonyme de Christopher Nolan, cet été s’est placé sous le signe de la Batmania. Une bonne façon de (re)découvrir le côté obscur de la chauve-souris de Gotham City. (1 page)

INTERNET Le blog de Laurel

Depuis le lancement de son blog en 2003, Laurel est devenue une vraie star « made in Internet ». Son journal intime attire les lecteurs (voyeurs ?) en masse. Lesquels ne se privent pas de la critiquer. Détestée ou adulée, cette blogueuse ne laisse personne indifférent. (1 page)

INTERVIEW PETIT FORMAT Martin Vidberg

Après Le Journal d’un remplaçant, dans lequel il relatait son expérience d’instituteur dans une classe d’enfants violents, Martin Vidberg livre un amusant témoignage sur l’enseignement : Les Instits n’aiment pas l’école. Interview de cet adepte des bonshommes en forme de patate. (1 page)

Martin Vidberg sur le web

COMICS WORLD TOUR La Russie

Depuis la chute du régime soviétique, les dessinateurs russes peuvent exprimer librement leur passion pour la BD. Malgré leur enthousiasme, la population russe semble toutefois indifférente à leur art. Pourquoi ce peuple pourtant sensible aux films d’animation et à l’art pictural snobe-t-il le neuvième art ? (2 pages)

LE COUP DE CŒUR François Boucq

Le dessinateur du Bouncer est emballé par Rendez-nous Miss Moule ! de Laurent Houssin et Roger Facon, paru chez un petit éditeur du Nord, Imbroglio. (1 page)

SÉLECTION ASIE It’s your world

Comment vit-on à Paris lorsqu’on est nippon ? L’existence est-elle parfumée à l’eau de rose ou plutôt parsemée de crottes de chien ? Doit-on vraiment embrasser tout le monde sur les joues ? C’est à ces questions et à beaucoup d’autres, concernant les relations franco-japonaises au quotidien, que répond Junko Kawakami dans l’épatant It’s your world. (1 page)

CARNET DE VOYAGES Jacques et Pierre Ferrandez

L’année dernière, Jacques Ferrandez saute sur une proposition de la revue XXI et se rend à Cuba avec son fils Pierre, étudiant en arts graphiques. Un voyage qui leur inspire une bande dessinée et nourrit leurs carnets de croquis. (2 pages)

PORTFOLIO Yves Chaland

Moins connu qu’Hergé ou Edgar P. Jacobs, Yves Chaland jouit néanmoins d’une affection, voire d’un culte, chez de nombreux dessinateurs. Retour sur une carrière riche et trop courte (Yves Chaland est mort en 1990), avec trois dessins signés Chaland, François Schuiten et Zep. (4 pages)

Plus d’infos sur Yves Chaland et les Rencontres de Nérac qui lui sont consacrées fin septembre : www.yveschaland.com

DES HISTOIRES COMPLÈTES À LIRE

HISTOIRES COURTES Le Grand Duduche, par Cabu

Cabu a pioché dans ses cartons d’archives pour retrouver les gags du Grand Duduche parus entre 1963 et les années 80 dans Pilote, Charlie Hebdo et Hara Kiri. Il en a déniché près de deux cents inédits en album (BoDoï en publie trois), qui figureront prochainement dans une intégrale. Et n’exclut pas de faire revivre son grand dadais de héros…

HISTOIRES COURTES Rendez-vous, par Chloé Cruchaudet et Sylvain Marc

Deux histoires réalisées par de talentueux graphistes issus du monde de l’animation. Chloé Cruchaudet oppose dans un facétieux duel Alice du pays des merveilles à Gargantua. Et, dans une ambiance vieille France, Sylvain Marc conte une romance touchante.

Le site de l’album

STRIPS Nemi, par Lise Myhre

La bière, les garçons et les hotlines… Le quotidien de Nemi la gothique est plus difficile qu’on ne l’imagine… Strips inédits en France.

HISTOIRES COURTES Nouvelles du monde invisible, par Jean-Claude Denis

Quoi de plus tentant pour un artiste que d’arpenter un nouveau territoire ? Qui plus est s’il est impalpable et invisible comme l’odorat ! Dans ses Nouvelles du monde invisible, Jean-Claude Denis croque des histoires d’odeurs. Bodoï en prépublie deux pour vous aiguiser le flair.

STRIPS Francis rate sa vie, par Claire Bouilhac et Jake Raynal

Francis, un blaireau (l’animal, avec des poils), se promène dans la campagne. Mais les conflits politiques internationaux et les crises existentielles lui pourrissent l’existence. Hop !

Commentaires

  1. frederik

    merciiiiiiiiii frederik

  2. frederik

    merciiiiiiiiii frederik

  3. claude

    J’ai arrété mon abonnement à BODOI en juin, depuis la nouvelle formule Bodoi est devenu sans interêt tant au niveau des articles que des BD publiées. Le sommaire du numéro de septembre n’est pas là pour me faire changer d’avis et c’est dommage

  4. claude

    J’ai arrété mon abonnement à BODOI en juin, depuis la nouvelle formule Bodoi est devenu sans interêt tant au niveau des articles que des BD publiées. Le sommaire du numéro de septembre n’est pas là pour me faire changer d’avis et c’est dommage

  5. roger

    Désolé, moi j’aime.

    Longue vie à Bodoï !

    PS : il me tarde de lire l’article sur les bd en format numérique, mais ils peuvent toujours essayer, rien ne peut remplacer un bon format papier, pour plein de raisons …

  6. roger

    Désolé, moi j’aime.

    Longue vie à Bodoï !

    PS : il me tarde de lire l’article sur les bd en format numérique, mais ils peuvent toujours essayer, rien ne peut remplacer un bon format papier, pour plein de raisons …

  7. la fin

    mon abonnement se termine , je ne le renouvellerai pas ! déja le mois de juillet c’était mal parti, mais celui de septembre c’est la cata ! le contenu de ce numéro au regard du prix de la revue frise l’escroquerie et cette idéé de ne publier que des histoires courtes sans intéret et sans relief enlève tout l’intéret d’acheter BODOI régulièrement, autant feuilleter le magazine lors de sa parution et l’acheter par miracle si cela en vaut le prix. je pense que vs avez fabriquer votre propre cercueil, lisez le NOUVEAU magazine XXI et vs comprendrez que vs faites fausse route . bye bye

  8. la fin

    mon abonnement se termine , je ne le renouvellerai pas ! déja le mois de juillet c’était mal parti, mais celui de septembre c’est la cata ! le contenu de ce numéro au regard du prix de la revue frise l’escroquerie et cette idéé de ne publier que des histoires courtes sans intéret et sans relief enlève tout l’intéret d’acheter BODOI régulièrement, autant feuilleter le magazine lors de sa parution et l’acheter par miracle si cela en vaut le prix. je pense que vs avez fabriquer votre propre cercueil, lisez le NOUVEAU magazine XXI et vs comprendrez que vs faites fausse route . bye bye

  9. supersonic

    Moi je trouve ce sommaire super interessant avec une vraie partie éditoriale qui n’a pas peur de l’avenir!

  10. supersonic

    Moi je trouve ce sommaire super interessant avec une vraie partie éditoriale qui n’a pas peur de l’avenir!

  11. lolufo

    J’aimais bien bodoï pour les Bd à suivre, je lisais ensuite les critiques articles,… Mais ma motivation d’achat était les albus prépubliés. Mais peut-être est-il devenu trop coûteux de prépublier un album ou lbien les maisons d’éditions deviennent frileuses. Bodoï peut il nous expliquer sans langue de bois ce changement de politique ?
    Quoiqu’il en soit alors que j’étais prêt de m’abonner à l’ancienne formule, la nouvelle m’a fait changer d’avis et j’achète désormais le magazine moins régulièrement.
    Dommage

  12. lolufo

    J’aimais bien bodoï pour les Bd à suivre, je lisais ensuite les critiques articles,… Mais ma motivation d’achat était les albus prépubliés. Mais peut-être est-il devenu trop coûteux de prépublier un album ou lbien les maisons d’éditions deviennent frileuses. Bodoï peut il nous expliquer sans langue de bois ce changement de politique ?
    Quoiqu’il en soit alors que j’étais prêt de m’abonner à l’ancienne formule, la nouvelle m’a fait changer d’avis et j’achète désormais le magazine moins régulièrement.
    Dommage

  13. Cher Lolufo,

    à BoDoï, notre but est de vous offrir à la fois des articles sur la BD ET des BD à lire. Publier des histoires courtes permet d’avoir des styles plus variés, d’en changer régulièrement et de contenter – on le souhaite – tous les lecteurs (les occasionnels comme les réguliers).
    Question sous, ça ne change rien. Nous achetons les histoires courtes au même prix que les histoires longues. Les maisons d’édition ne sont pas particulièrement frileuses, même si tous les auteurs et tous les éditeurs ne sont pas excités à l’idée de dévoiler leur histoire avant la sortie de l’album.
    Donc ce n’est pas une question de moyens ou autres, mais un véritable choix qui, on l’espère, vous convaincra à l’usage!

  14. Cher Lolufo,

    à BoDoï, notre but est de vous offrir à la fois des articles sur la BD ET des BD à lire. Publier des histoires courtes permet d’avoir des styles plus variés, d’en changer régulièrement et de contenter – on le souhaite – tous les lecteurs (les occasionnels comme les réguliers).
    Question sous, ça ne change rien. Nous achetons les histoires courtes au même prix que les histoires longues. Les maisons d’édition ne sont pas particulièrement frileuses, même si tous les auteurs et tous les éditeurs ne sont pas excités à l’idée de dévoiler leur histoire avant la sortie de l’album.
    Donc ce n’est pas une question de moyens ou autres, mais un véritable choix qui, on l’espère, vous convaincra à l’usage!

  15. Morgan

    Bonjour,

    Fidele depuis le numero 1, je confirme : ce 121 est le premier que je n’acheterai pas. Je n’aime pas les nouveaux choix de prepub, aucun article ne me tente plus que ca.
    Je vais me rabattre sur Casemate (vous savez, il est fait par ceux qui faisait BoDoi a sa grande periode) et DBD.

  16. Morgan

    Bonjour,

    Fidele depuis le numero 1, je confirme : ce 121 est le premier que je n’acheterai pas. Je n’aime pas les nouveaux choix de prepub, aucun article ne me tente plus que ca.
    Je vais me rabattre sur Casemate (vous savez, il est fait par ceux qui faisait BoDoi a sa grande periode) et DBD.

  17. Le Vigouroux Jean-Luc

    j’attendais le magazine bodoi avec impatience pour les histoires à suivre maintenant avec les histoires courtes ça n’a plus le même impact
    vous avez beau publier des histoires courtes de grands auteurs cela reste moins intéressant
    je ne sais pas si je vais me réabonner

  18. Le Vigouroux Jean-Luc

    j’attendais le magazine bodoi avec impatience pour les histoires à suivre maintenant avec les histoires courtes ça n’a plus le même impact
    vous avez beau publier des histoires courtes de grands auteurs cela reste moins intéressant
    je ne sais pas si je vais me réabonner

  19. JC Lebourdais

    Je serais curieux de savoir si quelqu’un a une idee des chiffres de vente entre ancienne et nouvelle formule.

    JC

  20. JC Lebourdais

    Je serais curieux de savoir si quelqu’un a une idee des chiffres de vente entre ancienne et nouvelle formule.

    JC

  21. Serge

    Si les histoires courtes permettent plus de diversité, leurs qualités sont souvent moindres, un mix histoires courtes / histoire a suivre permettrait de contenter tout le monde et de fideliser les lecteurs.

  22. Serge

    Si les histoires courtes permettent plus de diversité, leurs qualités sont souvent moindres, un mix histoires courtes / histoire a suivre permettrait de contenter tout le monde et de fideliser les lecteurs.

  23. DIDIER

    Et si votre choix choix éditorial ne convaint pas et que vs perdez des lecteurs, vous faites quoi ?? Vous changez… ou vs fermez ???? A titre d’information je connais deux lecteurs autour de moi qui arretent soi leur abonnement ou l’arrete de l’acheter . ????? Il ft parfois reconnaitre ses erreurs !!!

  24. DIDIER

    Et si votre choix choix éditorial ne convaint pas et que vs perdez des lecteurs, vous faites quoi ?? Vous changez… ou vs fermez ???? A titre d’information je connais deux lecteurs autour de moi qui arretent soi leur abonnement ou l’arrete de l’acheter . ????? Il ft parfois reconnaitre ses erreurs !!!

  25. DIDIER

    MERCI D’EFFACER L’ADRESSE E-MAIL, elle apparait lorsque l on revient sur le site .

  26. DIDIER

    MERCI D’EFFACER L’ADRESSE E-MAIL, elle apparait lorsque l on revient sur le site .

  27. Paul

    Bonjour,
    J’ai acheté le dernier bodoi et aussi casemate puisque j’ai appris qu’il était fait par l’ancienne équipe de bodoi. J’ai découvert que vous avez imprimé mon courrier. Puisque vous avez mon mél, vous auriez peut-être pu m’avertir, mais passons.

    Vous avez modifié mon courrier.

    J’avais écrit : continuez à me faire découvrir des super histoires que je n’aurais pas envie d’acheter
    qui est devenu :
    que je n’aurais A PRIORI pas envie d’acheter.
    Ainsi vos lecteurs penserons que je change d’avis en lisant bodoi. Peut-être que ça vous arrangerait, mais c’est faux. Vos histoires ne me donnent pas envie d’acheter les albums, et c’est bien ce que j’avais écrit.

    Si vous avez besoin de travestir le courrier de vos lecteurs, c’est bien triste et ça montre un état d’esprit inquiétant de la part de la nouvelle équipe.

    Je demande au directeur de la rédaction d’imprimer ce courrier dans le prochain numéro sans le modifier pour que mes dires soient rectifiés.

  28. Paul

    Bonjour,
    J’ai acheté le dernier bodoi et aussi casemate puisque j’ai appris qu’il était fait par l’ancienne équipe de bodoi. J’ai découvert que vous avez imprimé mon courrier. Puisque vous avez mon mél, vous auriez peut-être pu m’avertir, mais passons.

    Vous avez modifié mon courrier.

    J’avais écrit : continuez à me faire découvrir des super histoires que je n’aurais pas envie d’acheter
    qui est devenu :
    que je n’aurais A PRIORI pas envie d’acheter.
    Ainsi vos lecteurs penserons que je change d’avis en lisant bodoi. Peut-être que ça vous arrangerait, mais c’est faux. Vos histoires ne me donnent pas envie d’acheter les albums, et c’est bien ce que j’avais écrit.

    Si vous avez besoin de travestir le courrier de vos lecteurs, c’est bien triste et ça montre un état d’esprit inquiétant de la part de la nouvelle équipe.

    Je demande au directeur de la rédaction d’imprimer ce courrier dans le prochain numéro sans le modifier pour que mes dires soient rectifiés.

  29. Bonjour Paul,

    comme vous le voyez l’inquiétante rédaction que nous sommes redoute tellement le courrier de ses lecteurs, qu’elle censure tous les commentaires sur ce blog qui n’iraient pas dans son sens 😉
    Il nous arrive effectivement de réécrire certaines phrases des courriers, uniquement dans le but de les rendre plus fluides. Sans en changer le sens. Dans le cas présent, il y aurait eu un léger contresens. Mais en rediscute en tête à tête par mail…

  30. Bonjour Paul,

    comme vous le voyez l’inquiétante rédaction que nous sommes redoute tellement le courrier de ses lecteurs, qu’elle censure tous les commentaires sur ce blog qui n’iraient pas dans son sens 😉
    Il nous arrive effectivement de réécrire certaines phrases des courriers, uniquement dans le but de les rendre plus fluides. Sans en changer le sens. Dans le cas présent, il y aurait eu un léger contresens. Mais en rediscute en tête à tête par mail…

  31. laura

    Encore un entretien avec Sfar ? D’accord, il est sympathique et s’exprime bien mais n’y-a-t-il vraiment pas assez d’auteurs intéressants pour en revenir toujours à lui ?

  32. laura

    Encore un entretien avec Sfar ? D’accord, il est sympathique et s’exprime bien mais n’y-a-t-il vraiment pas assez d’auteurs intéressants pour en revenir toujours à lui ?

  33. Cobalt 60

    Comme Morgan, j’achetais votre magazine depuis son numéro 1. Depuis la nouvelle formule, mon intérêt allait diminuant. Ce mois-ci, j’ai longuement feuilleté le numéro 121 et l’ai reposé sur le présentoir. Bo Doï, c’est terminé pour moi.

  34. Cobalt 60

    Comme Morgan, j’achetais votre magazine depuis son numéro 1. Depuis la nouvelle formule, mon intérêt allait diminuant. Ce mois-ci, j’ai longuement feuilleté le numéro 121 et l’ai reposé sur le présentoir. Bo Doï, c’est terminé pour moi.

  35. Mathilde

    BoDoï c’est de la balle !

  36. Mathilde

    BoDoï c’est de la balle !

  37. pascal

    Salut

    Voila suffisament de numéros de la nouvelle formule pour avoir le recul nécessaire . Plusieurs choses sautent aux yeux ;
    – du passé vous faites table rase , d’accord . Il y a aussi une augmentation inconsidérée du prix alors que le pouvoir d’achat s’écroule , dur dur .
    La maquette a changée , elle est avec la couverture un condensé de tout ce qui est tendance aujourd’hui . C’est d’une froide laideur . On y entre sans excitation , sans envie . Du coup , le grignotage , la grande force d’avant ne se fait plus . Et je me rends compte que je ne lis plus bodoï entièrement maintenant .
    Visiblement vous avez fait un choix stratégique , cibler le citadin branchouille cultureux à deux balles , élite autoproclammée , esprit dominant de la race humaine , dont le goût et la référence universelle , et qui a tant de mal à dire je ne sais pas : sacrifiant au passage ceux qui vous suivaient depuis le début .
    On regrette un oecuménisme de façade pour donner le change . Et on tombe trop souvent dans l’accompagnement servile des sorties , certaines en tous cas . Alors tout ça est au fond assez convenu , la surprise manque , on est plus dans le suivisme que dans l’exploration ou alors en pantoufles . Les histoires courtes tournent trop à l’exercice de style ce qui en émousse l’intérêt . Vous auriez dû garder une histoire longue .
    Pour résumer , vous avez choisis l’attitude plus que le fond . Attention à ne pas devenir BOBOdoï . La BD c’est fun . Vous avez fait un choix , espérons qu’il fera date , je préferais quand vous m’étiez le doigt où ça fait mal . Néanmoins longue vie à vous .

    Maintenant rions un peu .
    Voici le produit sfar de la rentrée . L’intelligent de la BD a adapté le petit prince , sur que ça va se vendre ( mais c’est fait pour ça madame ) .
    Fidèle à sa formule qui gagne , le sfar déroule son sketch habituel . Visiblement , il ne fait plus le coup de la littérature et de la peinture . Il s’est recyclé vers le cinéma … Ozu , les frères Cohen , diantre ! Mais il n’a pas réussi à placer Jim Jarmusch . Pas grave la bibliothécaire doit reluire . Depuis qu’il vend des livres ( tu m’étonnes ) Il n’a pas changé ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire . Et quelle lucidité ! Il reconnait avoir le melon , lui qui travaille pour l’élite ( ceux qui ne lisent pas de BD et qui à sa lecture deviennent encore plus intelligents ) On se dit que pour une fois il a dû se relire . Habile lobbyiste comme toujours il cite ses copains pour faire croire à une école de style .
    Quelle belle machine ! Mais attention , ce qui à tué Bernard Tapie autre grand vendeur de courants d’airs , c’est qu’à toujours répéter la même combine ça a fini par se voir . Qu’il fasse gaffe l’intello philosophe qui ne perd pas le nord .

    The plumeocculte returns

  38. pascal

    Salut

    Voila suffisament de numéros de la nouvelle formule pour avoir le recul nécessaire . Plusieurs choses sautent aux yeux ;
    – du passé vous faites table rase , d’accord . Il y a aussi une augmentation inconsidérée du prix alors que le pouvoir d’achat s’écroule , dur dur .
    La maquette a changée , elle est avec la couverture un condensé de tout ce qui est tendance aujourd’hui . C’est d’une froide laideur . On y entre sans excitation , sans envie . Du coup , le grignotage , la grande force d’avant ne se fait plus . Et je me rends compte que je ne lis plus bodoï entièrement maintenant .
    Visiblement vous avez fait un choix stratégique , cibler le citadin branchouille cultureux à deux balles , élite autoproclammée , esprit dominant de la race humaine , dont le goût et la référence universelle , et qui a tant de mal à dire je ne sais pas : sacrifiant au passage ceux qui vous suivaient depuis le début .
    On regrette un oecuménisme de façade pour donner le change . Et on tombe trop souvent dans l’accompagnement servile des sorties , certaines en tous cas . Alors tout ça est au fond assez convenu , la surprise manque , on est plus dans le suivisme que dans l’exploration ou alors en pantoufles . Les histoires courtes tournent trop à l’exercice de style ce qui en émousse l’intérêt . Vous auriez dû garder une histoire longue .
    Pour résumer , vous avez choisis l’attitude plus que le fond . Attention à ne pas devenir BOBOdoï . La BD c’est fun . Vous avez fait un choix , espérons qu’il fera date , je préferais quand vous m’étiez le doigt où ça fait mal . Néanmoins longue vie à vous .

    Maintenant rions un peu .
    Voici le produit sfar de la rentrée . L’intelligent de la BD a adapté le petit prince , sur que ça va se vendre ( mais c’est fait pour ça madame ) .
    Fidèle à sa formule qui gagne , le sfar déroule son sketch habituel . Visiblement , il ne fait plus le coup de la littérature et de la peinture . Il s’est recyclé vers le cinéma … Ozu , les frères Cohen , diantre ! Mais il n’a pas réussi à placer Jim Jarmusch . Pas grave la bibliothécaire doit reluire . Depuis qu’il vend des livres ( tu m’étonnes ) Il n’a pas changé ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire . Et quelle lucidité ! Il reconnait avoir le melon , lui qui travaille pour l’élite ( ceux qui ne lisent pas de BD et qui à sa lecture deviennent encore plus intelligents ) On se dit que pour une fois il a dû se relire . Habile lobbyiste comme toujours il cite ses copains pour faire croire à une école de style .
    Quelle belle machine ! Mais attention , ce qui à tué Bernard Tapie autre grand vendeur de courants d’airs , c’est qu’à toujours répéter la même combine ça a fini par se voir . Qu’il fasse gaffe l’intello philosophe qui ne perd pas le nord .

    The plumeocculte returns

Publiez un commentaire