Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

C’était mieux après

14 novembre 2013 |
SERIE
C'était mieux après
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
16 €
DATE DE SORTIE
03/07/2013

Le monde a subi un traumatisme, une catastrophe globale: tout ce qui est électronique a cessé de fonctionner, les avions sont tombés du ciel, la bourse est out, et la mémoire digitale complètement oubliée. Les Français réapprennent donc à vivre à l’ancienne, la débrouille fait loi et les autorités peinent à faire émerger un nouveau système de ces cendres numériques. En Dordogne, une petite équipe prend la route de Périgueux pour prêter main-forte au pouvoir politique en quête de renouveau, mais ils vont plutôt découvrir une communauté rurale qui semble avoir trouvé le bonheur dans ce retour à la terre…

cetait_mieux_apres_image1Fort d’un sujet de science-fiction hautement intéressant, ce one-shot fait naître dans sa première partie une certaine frustration: on aimerait en savoir plus sur les causes et conséquences du drame initial, et on doit se contenter d’une balade à pied ou à vélo avec des personnages plutôt banals. Mais une fois que ces derniers arrivent dans ce village vivant dans une souriante autarcie, le récit prend un autre tour et une nouvelle dimension. Car il faut savoir que C’était mieux après est né d’un long travail d’immersion des auteurs dans un canton rural de Dordogne et du recueil des souvenirs et histoires d’habitants. Entre regard désabusé sur le monde contemporain, espoir dans un intelligent retour à des valeurs traditionnelles, mise en oeuvre d’une palpable et fédératrice utopie, mais aussi légendes campagnardes, il ressort de cette fiction militante un côté brut pas désagréable. Bien entendu, le côté naïf – aussi bien dans le scénario que dans le dessin – et l’accumulation de fautes d’orthographe agacent un peu. Mais l’authenticité de certaines paroles, l’humour léger qui habille l’ensemble et les photos poétiques qui s’insèrent ici et là confèrent à cet album une originalité notable.

cetait_mieux_apres_image2

Publiez un commentaire