Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 25, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Chroniques de jeunesse

28 janvier 2021 |
SERIE
Chroniques de jeunesse
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15.50 €
DATE DE SORTIE
27/01/2021
EAN
2413039317
Achat :

chroniques-de-jeunesse_image1Après avoir croqué son quotidien en Chine, en Corée du Nord, en Birmanie ou en Israël, après avoir donné tous ses tuyaux de vie de famille dans Guide du mauvais père, Guy Delisle fait un grand bond en arrière et livre quelques-uns de ses souvenirs de jeunesse. Quand il était étudiant, fan de BD et d’animation, et qu’il gagnait quelques dollars pendant les vacances dans une usine de papier de sa ville. Un lieu incroyable, avec ses rouleaux immenses et inquiétants, ses machines hors du temps, et la silhouette de son père, là-haut, quelque part dans les bureaux…

Elles ont l’air simplissimes, à première vue, les bandes dessinées de Guy Delisle. Avec ses petites tranches de vies, collées les unes aux autres, comme dans un album photo de famille. Mais il en faut du talent, un sens de la concision et de la précision de mise en scène pour faire ressortir du sens, de l’émotion, du comique, de ces petites situations banales et quotidiennes. D’autant plus quand elles remontent à 30 ans en arrière. Avec son trait toujours aussi sobre, parfaitement soutenu par des aplats gris efficaces et de délicates touches d’orangé, l’auteur québécois installé en France porte un regard lucide sur ses étés de jeune adulte, ou plutôt de grand ado qui découvre le monde du travail avec des ouvriers en même temps qu’il se découvre une vocation de dessinateur en dévorant la BD européenne. Et, en filigrane, il se souvient de ses relations pour le moins distendues avec son père, un gentil monsieur introverti, duquel il n’a jamais été proche. De cocasse, l’album se fait touchant. Guy Delisle, sans en avoir l’air, a encore visé juste. Bravo.

chroniques-de-jeunesse_image2

 

Publiez un commentaire