Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Coup de coeur : No comment, par Ivan Brun

8 septembre 2008 |

NO COMMENT
Par Ivan Brun
Vent des savanes, 13,90 €, le 10 septembre.

Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir
Sur la couverture, le visage d’une petite fille en nage, les yeux exorbités… Qu’a-t-elle vu ? Que craint-elle ? La même chose que vous lorsque vous aurez lu ce livre étrange commis par Ivan Brun, un auteur qui avait déjà effrayé son monde avec l’album Otaku et sévi comme chanteur dans un groupe de hardcore. Cet ouvrage aurait d’ailleurs pu reprendre le cri de ralliement des punks, « No future », tant la société décrite est déshumanisée et sans espoir. Ivan Brun lui a préféré le titre No comment. Un choix pas mal non plus, puisqu’il insiste sur le fait que ses planches sont muettes. Muettes mais pas insignifiantes. Car, du sens, elles en ont à revendre. En quelques courts récits, il montre ce que la société capitaliste peut faire gober aux plus faibles et à quel point l’argent et le profit gouvernent le monde. En reprenant l’esthétique des mangas shôjô (pour les jeunes filles), il dessine l’horreur avec candeur : ses personnages ont de grands yeux et de jolies frimousses, mais se meuvent dans un environnement sale et pollué. L’auteur n’hésite pas à choquer. Par exemple, deux filles se promènent sur la plage et ne jettent même pas un coup d’œil à deux cadavres démembrés échoués là. Il pointe ainsi du doigt une humanité qui, abreuvée d’images violentes, est devenue insensible à la misère et a perdu tout sens critique ou civique. No comment agit comme un électrochoc salvateur et nécessaire. Les âmes trop sensibles peuvent néanmoins s’abstenir.

Juliette Salin

Commentaires

Publiez un commentaire